du 18 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Cette année, YouTube veut (encore) rassurer les publicitaires et modérer sa communauté

Deux semaines après la fusillade à son siège, la plateforme reprend sa communication. Dans un communiqué, sa patronne, Susan Wojcicki, promet des améliorations pour les vidéastes, dont les plaintes se multiplient.

Rien de terrible pourtant, à croire YouTube. « L'an passé, les chaines gagnant des montants annuels à cinq chiffres ont crû de 35 %, quand celles gagnant des montants à 6 chiffres ont crû de 40 % » écrit la société, qui ne fournit pas plus de détails. Elle vante la forte densification de sa communication sur les réseaux sociaux et ses canaux, comme la chaine Creator Insider.

Concernant la publicité, elle a mis en place un nouveau critère de monétisation en février, rehaussant les obligations  pour être éligible. Une décision difficile selon le site, qui aurait regagné une partie de la confiance des annonceurs. Il promet des candidatures plus rapides et aurait déjà obtenu une réduction des changements de statut lié à la monétisation, constatant déjà une baisse de 50 % des appels.

Il a aussi mis en place un pilote de nouveau flux de mise en ligne, intégrant des questions sur le contenu, pour qu'il corresponde bien à ce que veulent les publicitaires. Des vidéos sponsorisées par des entreprises sont aussi à l'essai. Enfin, « l'un de nos principaux défis est d'équilibrer la liberté d'expression avec notre responsabilité en tant que communauté » estime YouTube, qui compte mieux appliquer ses règles.

De nouveaux outils de modération ont été proposés à certaines chaines, causant une baisse de 75 % des signalements de commentaires sur celles-ci, selon l'entreprise. Ils devraient être étendus à 10 langues. 

Pour The Verge, l'entreprise ignore la frustration des plus petites chaines, dont de nombreuses vidéos seraient injustement démonétisées par le site. Un problème que les futurs outils devraient limiter, même si aucune promesse spécifique n'a été faite.

chargement Chargement des commentaires...