du 13 février 2018
Date

Choisir une autre édition

Le célèbre mathématicien, désormais député LREM, estime que cette « formation cruciale » permettrait de préparer les élèves « à tous les métiers de demain ».

Dans un rapport remis hier au ministre de l’Éducation nationale, et co-écrit avec Charles Torossian, inspecteur général de l'éducation nationale, le parlementaire plaide ainsi pour l’introduction d’une « offre spécialisée, efficace, structurée, d’un enseignement d’informatique qui commence très tôt et va en se spécialisant de plus en plus, avec ses enseignants, ses programmes ». Le tout « en coordination avec les cours de sciences et tout particulièrement le cours de mathématiques », alors qu’à ce jour, il n’existe pas d’enseignement d’informatique « indépendant ».

Cette préconisation fait suite à celles du récent rapport Mathiot sur la réforme du bac, et qui devrait conduire le ministre de l’Éducation nationale à dévoiler ses plans en la matière, demain.   

Cédric Villani veut former les jeunes « en science algorithmique de l’école primaire au lycée »
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

L'affaire avait fait grand bruit : la Commission européenne infligeait à Apple une lourde sanction de 13 milliards d'euros liée à des aides fiscales.

Après des mois de discussions, le gouvernement irlandais annonce la signature d'un accord avec le fabricant de smartphones, explique l'AFP. Comme prévu, la somme sera versée sur un compte bloqué le temps que les différents recours s'épuisent.  

Le paiement se fait de manière échelonnée entre mai et septembre de cette année. « C'est un jour très, très important dans ce dossier » affirme le ministre des Finances Pascal Donohoe. Il ajoute que « c'est le plus gros remboursement de ce type jamais mis en place, et cela a pris du temps pour y parvenir compte tenu de sa complexité ».

Copié dans le presse-papier !

Aux États-Unis, l’Amazon Key App permet désormais de se faire livrer dans le coffre de sa voiture, en plus de l’actuelle maison.

Le service fonctionne exactement de la même manière : le livreur arrive avec le ou les colis, se sert de son smartphone pour ouvrir le coffre, y dépose la marchandise, referme et s’en va. Il est gratuit pour les abonnés Prime, ce qui n’étonnera personne, Amazon cherchant constamment à augmenter la valeur de son offre.

Évidemment, le service ne s’applique qu’à des voitures capables de prendre en charge l’Amazon Key App : les Chevrolet, Buick, GMC, Cadillac et Volvo de 2015 ou plus récentes avec, selon les cas, un abonnement actif à OnStar ou Volvo On Call.

Notez qu’Amazon permet, depuis son application mobile, de bloquer l’accès à un livreur en cas de changement d’avis. Ce blocage peut se faire sur toute la journée, ou jusqu’à un créneau horaire particulier, par exemple si le client souhaite observer la livraison.

Le service est pour l’instant limité à 37 zones géographiques aux États-Unis. On ne sait rien encore d’un éventuel élargissement au reste du monde, même si Amazon l’envisage sans doute. Il y a de fortes chances que la livraison dans le coffre plaise davantage à ceux qu’un service à domicile pouvait mettre mal à l’aise.

Copié dans le presse-papier !

C'est dans un mois que le Règlement Général pour la Protection des Données s'appliquera en Europe. Voté il y a deux ans, après des années de discussions, il a fait l'objet ces derniers mois de nombreuses publications de la CNIL :

La Commission devrait continuer à publier des éléments dans les mois à venir afin d'aider les entreprises à se mettre en conformité. Pour rappel, nous avons également publié une analyse ligne par ligne du texte.

Copié dans le presse-papier !

Un an après avoir ouvert une enquête sur le rachat de l'opérateur portugais par la société de Patrick Drahi, la sanction est tombée (elle était d'ailleurs attendue).

« Pour avoir procédé à l'acquisition de l'opérateur portugais de télécommunications PT Portugal avant notification ou autorisation », la Commission européenne inflige une amende de 124,5 millions d'euros.

Parmi les griefs : « Altice n'a respecté ni l'obligation de notification, ni l'obligation de suspension. La Commission estime que ces infractions sont graves en ce qu'elles portent préjudice au bon fonctionnement du système de contrôle des concentrations de l'UE ».

De son côté, Altice a rapidement réagi pour faire part de son « désaccord total avec la décision de la Commission ». Le groupe annonce qu'il « fera appel de la décision de la Commission devant le Tribunal de l’Union européenne pour demander que la décision soit annulée dans sa totalité, ou du moins que la sanction soit réduite de manière significative ».

Copié dans le presse-papier !

L'année dernière, deux nouveaux décrets venaient encadrer les compétitions de sport électronique (lire notre analyse). Un arrêté du 17 avril (publié aujourd'hui) vient fixer les dates pour l'année en cours.

Deux cas sont à distinguer : Riot Games (League of Legends) et les autres éditeurs et développeurs indépendants.

Pour Riot Games :

  • Circuit 1 : du 30 avril au 29 avril de l'année suivante
  • Circuit 2 : du 22 novembre au 21 novembre de l'année suivante

Pour les autres :

  • Circuit 1 : du 1er janvier au 31 décembre
  • Circuit 2 : du 1er avrilau 31 mars de l'année suivante
  • Circuit 3 : du 1er juillet au 30 juin de l'année suivante
  • Circuit 4 : du 1er octobre au 30 septembre de l'année suivante