du 24 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Cédric Villani détaille les grandes lignes de sa mission sur l’IA

Début septembre, le mathématicien et député s’est vu confier une mission sur l’intelligence artificielle par le gouvernement. Elle n’est pas encore terminée, mais le scientifique répond déjà à quelques questions de nos confrères de Libération.

Il ne donnera pas de point d’étape précis sur le rapport, si ce n’est que plus de 200 auditions sont en cours « sur des sujets extrêmement variés, en ouvrant le spectre au maximum afin d’éviter de faire de ce sujet une chasse gardée de spécialistes, ce qu’il n’est plus ».

Par contre, il précise que ce rapport ne sera « ni une prédiction sur ce qui va se passer [...] ni une liste de projets à soutenir », ni « une liste de recommandations générales ». Il sera davantage question de proposer des actions : « Comment organise-t-on des filières, lesquelles et qui s’en charge ? Faut-il en passer par la loi ? ».

D’autres sujets sont également abordés comme le cas de la recherche, de la fuite à l’étranger de certains scientifiques français, des GAFAM et des données personnelles servant à entraîner les intelligences artificielles.

chargement Chargement des commentaires...