du 20 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Le PDG du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi Motors est accusé de n'avoir déclaré qu'une partie de ses revenus et dissimulé le reste. Ce n'est pas tout : « de nombreuses autres fautes graves ont été découvertes, telles que l’utilisation personnelle des actifs de la société », avec l'implication du directeur délégué Greg Kelly précise le communiqué de presse de Nissan.

Le fabricant automobile affirme avoir « fourni des informations au parquet japonais et pleinement coopéré à son enquête ». Il a été arrêté par la justice japonaise lundi et placé en garde à vue mardi, une information confirmée par le parquet de Tokyo, comme le rapporte l'AFP.

Hiroto Saikawa, actuel directeur général de Nissan, proposera au conseil d'administration de rapidement démettre Carlos Ghosn et Greg Kelly de leurs fonctions. Ces révélations ont fait plonger l'action de Nissan de 6 % en bourse.

Carlos Ghosn arrêté et placé en garde à vue au Japon, Nissan l'accuse de plusieurs « fautes graves »
chargement Chargement des commentaires...