du 10 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Canal+ revoit ses offres pour la rentrée et baisse ses prix pour faire revenir les abonnés

Le groupe aurait-il enfin compris qu'une partie de ses problèmes se trouvait dans les tarifs ?

Après avoir presque réduit la portion (et l'intérêt) de ses contenus en clair, rendu son offre modulaire, lancé un nouveau décodeur, s'être associé à Samsung puis Apple, amélioré myCanal, intégré son offre de VOD et revu de fond en comble ses différents parcours d'abonnement, Canal+ propose de nouvelles promotions.

Et pour une fois, cela ne concerne pas que « Canal+ La chaine », comme pour la remise réservée aux moins de 26 ans qui n'a pas vraiment d'intérêt, sinon annoncer un tarif « dès 9,95 euros sans engagement » pour les jeunes.

Pour la rentrée, le groupe lance une « Offre imbattable » qui intègre la chaîne principale mais aussi ses dérivés : Décalé, Cinéma, Sport, Séries et Family. Le tout pour 21 euros par mois contre 35 habituellement (-40 %). Seule contrainte : il faut s'engager deux ans.

Cette solution est loin d'être parfaite puisqu'elle ne bénéficie pas de la modularité de l'abonnement, vantée par le groupe. Ainsi, il n'est pas proposé d'ajouter les packs Famille, Sport et/ou Ciné Séries. Espérons que cela sera possible dans l'espace client.

Car pour avoir accès au pack Ciné Séries en plus des chaînes Canal+ il vous en coûtera toujours 45 euros par mois avec un engagement de deux ans via l'abonnement à la carte. « L'intégrale » est de son côté proposée pour 79,90 euros par mois.

N'oubliez pas non plus d'ajouter d'éventuels frais pour l'accès à une Apple TV 4K ou un décodeur nouvelle génération (6 euros par mois). Il est néanmoins proposé d'accéder aux contenus sans frais supplémentaires si vous utilisez votre propre matériel, comme une box Android TV ou une TV connectée par exemple.

Notez que le décodeur +Le Cube TNT est proposé sans frais supplémentaire, excepté une caution de 75 euros.

Bref, Canal+ semble infléchir sa position sur ses tarifs pour reconquérir des abonnés, même si tout est encore loin d'être rose. Reste à voir si cette stratégie s'avère payante alors que le groupe fait face à des attaques sur l'ensemble de ses fondamentaux, aussi bien dans le sport (RMC), que dans l'offre de films et séries (Amazon, Netflix) ou même sur l'accès unifié à la TV avec une plus-value au niveau du service (Molotov).

chargement Chargement des commentaires...