du 05 juillet 2019
Date

Choisir une autre édition

Canal+ : un plan de départs volontaires massif arrive en France, 500 à 800 postes seraient visés

Hier,  Satellifax affirmait que le groupe « devrait annoncer très prochainement, dans le cadre d’un CSE (comité social et économique), un plan de départs volontaires massif ». De son côté, Les Jours ajoutait qu'entre « 500 et 800 salariés, sur 2 800 en France, sont visés ». Une information depuis confirmée par Reuters.

« 500, c’est presque 18 % des effectifs du groupe Canal+ en France, car c’est là qu’auront lieu les licenciements. La direction sabre en effet dans Canal+ France, où on dénombre 2 800 salariés sur les 7 000 que compte le groupe », précisent nos confrères. Pour Francis Kandel, délégué syndical CGT, ce n'est pas vraiment une surprise : « Cela fait plusieurs mois qu’il y a des rumeurs internes » raconte-t-il à Libération

Le syndicaliste ajoute que la direction de l'entreprise « tient un discours de compétitivité : il faut se transformer pour rivaliser avec Netflix. Mais la masse salariale ne représente que 10 % des coûts de Canal+ ! ». « Pour moi, la justification réelle ne peut être économique. Ce plan est une façon de faire partir les anciens qui grognent contre ce qu’est devenu Canal sous Bolloré. Il y a un paquet de gens qui ont le moral dans les chaussettes », lâche-t-il.

En France, Canal+ revendique 4,6 millions d'abonnés au premier trimestre, en baisse de 99 000 sur trois mois et de 228 000 sur un an. Si le chiffre d'affaires du groupe grimpe dans le monde, il baisse en France. 

chargement Chargement des commentaires...