du 12 juillet 2018
Date

Choisir une autre édition

Cambridge Analytica : une nouvelle société serait sur les rails

Un groupe d'anciens employés de Cambridge Analytica (la société de profilage électoral qui a aspiré des données de dizaines de millions d'internautes via Facebook en 2014) aurait monté une nouvelle entreprise, selon le Financial Times. Son nom : Auspex International.

Cette société doit exploiter les techniques de Cambridge Analytica en Afrique et dans le Moyen Orient. Elle n'embarquerait pas de propriété intellectuelle de SCL Elections (la maison-mère de CA), mais aurait pour seul investisseur Ahmad Al-Khatib, un ancien investisseur d'Emerdata… une société montée fin 2017 pour renommer les activités de CA.

Elle serait dirigée par Mark Turnbull, un ancien directeur de CA hors des États-Unis et du Royaume-Uni, filmé par Channel4 à vanter les liens de la société avec les services de renseignement. Sept membres de son équipe auraient rejoint Auspex.

Selon le FT, l'affaire aurait été lancée hier, le 11 juillet, le lendemain des premières conclusions de la CNIL britannique (l'ICO) sur l'affaire Cambridge Analytica.

Pour l'institution, Facebook n'a pas agi assez fermement et a manqué de transparence, faisant planer la menace d'une amende de 500 000 livres. Un montant faible par rapport à ceux autorisés par le Règlement général sur la protection des données (RGPD) européen, appliqué depuis le 25 mai. L'enquête de l'ICO le précédant, elle n'a pas lieu dans son cadre.

Auspex compterait exploiter des données fournies par des data brokers (sociétés spécialisées dans la collecte et revente massive d'informations, souvent discrètes), de sources publiques et tenterait d'obtenir les historiques de navigation (comme ceux de Google), qui seraient bien plus parlants que les publications sur Facebook.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Firaxis a annoncé l'arrivée pour le 14 février 2019 d'une deuxième extension pour Civilization VI. Baptisée Gathering Storm, elle vient placer les bouleversements climatiques au cœur de la stratégie des joueurs.

Ils devront désormais trouver des parades aux inondations qui pourraient survenir sur les cases adjacentes aux rivières, ainsi qu'à la montée du niveau de la mer qui pourrait engloutir leurs villes côtières. Typhons, tornades, blizzards, sécheresses et autres éruptions volcaniques sont également au menu pour ceux qui s'imaginent à l'abri loin de l'eau. Heureusement, des aménagements tels que des barrages ou des digues pourront limiter les dégâts.

Le congrès mondial – qui fait son grand retour – s'intéressera lui aussi au changement climatique. Au fur et à mesure de la hausse des températures, la pression sur les civilisations qui continuent de s'appuyer sur les énergies fossiles risque de s'accentuer. Un paramètre à prendre en compte si l'on vise la victoire diplomatique (elle aussi de retour).

Le congrès pourra aussi être appelé en session extraordinaire lors d'évènements tels que la prise d'une cité état ou la conversion d'une ville sainte, pour empêcher ces changements. Il est toutefois possible de faire pencher la balance en sa faveur en dépensant des points gagnés tout au long de la partie. De quoi se donner du fil à retordre sur les plus grandes cartes.

L'extension ajoutera également huit nouvelles civilisations, sept merveilles mondiales, sept merveilles naturelles, une quinzaine de nouvelles unités, de nouveaux temps fort, un système d'espionnage révisé ou encore un nouvel âge futuriste avec des technologies et dogmes adaptés.

Copié dans le presse-papier !

Au début du mois, nous nous étions intéressés aux fournisseurs d'accès à Internet proposant des offres FTTH à 10 Gb/s. C'est par exemple le cas du FAI local Netalis avec une offre FTTH Pro disponible pour certaines lignes dans la région du Grand Besançon.

Interrogé sur le sujet, Bouygues Telecom vient de nous répondre. Il nous confirme évidemment qu'il propose des offres avec une fibre dédiée (FTTO) à 10 Gb/s pour les entreprises (comme le font également d'autres FAI), mais rien de plus pour le moment.

« Bouygues Telecom s’intéresse aux évolutions technologiques qui apportent un réel bénéfice pour le client. À ce titre, nous étudions les différentes évolutions possibles de nos offres et leurs impacts, dont notamment ce que pourrait signifier une offre à 10 Gb/s », nous dit le fournisseur d'accès.

Il rejoint par contre Orange dans son analyse du marché pour le grand public : « nous ne voyons pas actuellement de cas d’usage réel pour nos clients ».

Copié dans le presse-papier !

Le mois dernier, HardKernel dévoilait ses plans pour une nouvelle machine exploitant non plus un SoC ARM, mais un processeur x86 d'Intel.

La société détaillait alors la genèse du projet, qui remonte à fin 2015, et ses premiers essais avec une puce Atom x5-Z8500 (Cherry Trail). Le Odroid-H1 avait ensuite été créé, passant à la génération Braswell, mais pour un projet spécifique.

C'est fin 2017 que le travail sur le H2 commence, avec pour volonté de proposer un produit accessible à tous. L'utilisation d'une puce AMD Ryzen Mobile avait bien été explorée mais, bien que puissante, elle était trop coûteuse pour un tel format.

C'est donc vers les Gemini Lake d'Intel que l'équipe s'est tournée, le Celeron J4105 ayant finalement été sélectionné. Issu de la branche Atom d'Intel, il embarque quatre cœurs (1,5 à 2,5 GHz) et annonce un TDP de 10 watts (gravure en 14 nm).

Bien que son tarif public soit de 107 dollars, l'équipe de HardKernel a réussi à l'intégrer dans une machine complète proposée à 111 dollars seulement. Elle est proposée en précommande, avec des rabais (de 5 à 7 %) pour l'achat de dix exemplaires ou plus.

Pour ce prix, vous disposerez d'une carte mère avec son CPU soudé et un large radiateur. Les dimensions sont de 110 x 110 x 47 mm. Deux ports Gigabit, deux S-ATA 6 Gb/s, un eMMC et un M.2 (NVMe) sont de la partie.

Ce sera un peu juste pour les adeptes de NAS, mais c'est un bon début. L'alimentation est externe, mais non fournie. Un adaptateur secteur de 15 V pour 4 A est recommandé. Un boîtier est proposé pour 13 dollars supplémentaires.

La livraison est annoncée pour le 27 novembre, mais les premiers stocks sont déjà épuisés depuis ce tôt ce matin.

Copié dans le presse-papier !

Alors que Spotify a enfin mis en ligne la première mouture de son application pour l'Apple Watch, Deezer en profite pour mettre à jour la sienne. Parmi les nouveautés : « un écran d’accueil repensé, les pochettes de vos albums affichées dans Ma musique et une application plus rapide ».

L'éditeur ajoute que vous pouvez accéder aux titres récemment joués sur tous les appareils connectés à votre compte Deezer depuis « Ma Musique », écouter directement vos favoris et accéder au Flow.

Copié dans le presse-papier !

Depuis plusieurs mois, les enquêteurs chinois soupçonnent les trois sociétés d'entente illicite après avoir constaté que les prix de la DRAM avaient « considérablement augmenté ».

Selon Wu Zenghou, chef du Bureau anti-monopole cité par le Financial Times et repris par Bit Tech, « l'enquête sur ces trois sociétés a fait d'importants progrès [...] et a fourni des preuves massives ».

« Selon la loi antitrust chinoise, Samsung, SK Hynix et Micron pourraient être condamnés à une amende entre 800 millions et 8 milliards de dollars » expliquait récemment Digitimes, en citant des sources proches du dossier.