du 21 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Cambridge Analytica : le directeur général suspendu, réunion chez Facebook

Hier soir, la société d'analyse politique a annoncé la suspension d'Alexander Nix. Elle fait officiellement suite à un reportage de la chaine britannique Channel 4, dans laquelle il a vanté la capacité de l'entreprise à influer sur des élections, par le ciblage des électeurs en ligne.

L'entreprise est dans la tourmente depuis quelques jours. The Guardian et le New York Times déclarent qu'elle a obtenu les données de 50 millions d'utilisateurs de Facebook en 2014, sans leur consentement (voir notre analyse).

La suspension de Nix a été accueillie froidement par Claude Moræs, le président de la commission des libertés civiles (LIBE) du Parlement européen. « S'ils pensent que suspendre un directeur général s'approche un tant soit peu de la réaction appropriée pour une telle fuite de données, ils sous-estiment les gens et institutions qui se battront pour la vie privée et que Facebook prenne ses responsabilités » a-t-il estimé dans un tweet.

Par ailleurs, une réunion a été organisée pour les employés de Facebook, sans Mark Zuckerberg et Sheryl Sandberg, les patrons du groupe. Selon Wired, ils s'interrogent sur les mesures à prendre, que ce soit la manière de renforcer le contrôle sur les applications tierces ou attaquer Cambridge Analytica en justice. Zuckerberg devrait s'exprimer sur le sujet dans une session « all hands » vendredi.

La CNIL irlandaise déclare, pour sa part, travailler avec Facebook à un contrôle accru des services tiers accédant aux données du réseau social. « Le micro-ciblage des utilisateurs de réseaux sociaux avec des publicités politiques et des articles sponsorisés reste un problème aujourd'hui » affirme l'institution.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le Laboratoire d'Innovation pour les Technologies des Energies nouvelles et les Nanomatériaux (LITEN) « vient de doter sa plate-forme de test de piles à combustible (PAC) basse température d'un tout nouveau banc adapté aux stacks de puissance comprise entre 10 et 100 kW ». Il rejoint la trentaine de bancs de test pour l'activation et la caractérisation fine de piles à combustible.

« Le nouveau banc, qui a été testé avec succès sur des stacks de puissance allant jusqu'à 30 kW, permettra prochainement aux partenaires industriels du laboratoire de valider leurs briques technologiques jusqu'à 100 kW destinées au marché de la mobilité verte », explique le CEA.  

Copié dans le presse-papier !

Après l'ouverture d'une première ligne fin 2016 dans le Var (à Pourrières), DPD France (filiale du Groupe La Poste) est « autorisée à opérer la livraison de colis par drone sur une deuxième ligne commerciale régulière en Isère ». Elle relie Fontanil-Cornillon au village de Mont-Saint-Martin, avec une durée de vol de « 8 minutes aller-retour ».

« Cette livraison par drone s’effectue à partir d’un terminal mobile installé directement dans un véhicule de livraison permettant le décollage et l’atterrissage du drone en toute sécurité », explique le groupe.

Dans cette vidéo, on voit le drone décoller du camion, se rendre sur son lieu de rendez-vous, mais il ne se pose pas. Il « jette » le colis dans un grand récepteur. Un agent vient le récupérer, le scanner et le déposer au destinataire.

Copié dans le presse-papier !

Après la vente potentielle de Top Achat à LDLC, on se demandait ce qu'il adviendrait de Rue du commerce au sein du groupe Carrefour. Son sort semblait déjà scellé selon nos sources : la revente.

Cela se confirme puisque Carrefour annonce avoir reçu une offre ferme de Shopinvest portant pour le rachat de 100 % du capital.

« A la suite de cette opération, Rue du Commerce, site spécialisé dans la vente de produits high-tech en France, s’intégrera à Shopinvest, groupe e-commerce fondé en 2011, qui opère un portefeuille de 11 sites, dont les 3 SUISSES » précise le communiqué.

Ce projet de cession sera soumis aux Instances Représentatives du Personnel de Rue du Commerce et aux autres conditions de réalisation usuelles.

Copié dans le presse-papier !

Diffusée depuis quelques années, elle est maintenue sur GitHub depuis juin 2018 en partenariat avec Acrimed.

Elle permet de voir en un coup d'œil (ou presque) qui possède quoi dans les médias en France, ce qui peut vite donner un sérieux mal de crâne. 

Sa version 15 vient d'être mise en ligne, reflétant les changements récents dans le secteur. 

Copié dans le presse-papier !

Annoncée début octobre, cette Surface 2-en-1 de 13" est animée par un SoC SQ1 maison réalisé en partenariat avec Qualcomm (il est basé sur le Snapdragon 8cx).

Dans les points positifs, le SSD est amovible, toutes les vis sont des Torx standard, « beaucoup de composants sont modulaires et se remplacent individuellement ». Par contre, «  (presque) toutes les réparations requièrent de retirer l'écran. La procédure simplifiée ne nécessite pas de séance de chauffe, mais il faut toujours faire soigneusement levier ».

Dans les points négatifs : « La batterie est solidement collée en place et son connecteur se branche sous la carte mère. Il faut donc démonter quasiment tout l'appareil pour y accéder ». Score final, 6 sur 10.