du 04 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

Cela faisait des mois que la société voulait en finir avec cet accord, mais les autorités chinoises ont mis du temps à donner leur feu vert (il est arrivé mi-mai).

Pour 2 300 milliards de yens (18 milliards d'euros), la branche Memory passe donc entre les mains de Pangea, un consortium créé par le fonds d'investissement Bain Capital.

Toshiba en profite pour injecter 350 milliards de yens (2,7 milliards d'euros) dans Pangea et acquiert ainsi 40,2 % des droits de vote. 

C'est (enfin) fait : Toshiba a vendu sa division Memory pour 18 milliards d'euros
chargement Chargement des commentaires...