du 05 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Le langage de développement, toujours l'un des plus populaires au monde, franchit un cap important avec une version dont le nom complet est désormais ISO/IEC 14882:2017. Ses spécifications complètes sont disponibles sur le site de l'ISO.

Comme toujours avec les moutures de C++, les évolutions sont importantes : liaisons structurées, caractères littéraux au format UTF8, nouveau type std::byte, variables inline, expressions de réductions, parallélisation des algorithmes de la STL ou encore lambdas constexpr.

Dans la foulée, des éléments disparaissent, comme les trigraphs, le mot clé register ou l'opérateur ++ pour les booléens, le plus souvent dans une optique de sécurité.

La nouvelle norme, qui devrait être remplacée par une version 20 dans trois ans, est déjà pleinement supportée par GCC et LLVM/Clang. Dans Visual Studio 2017, la mise à jour 15.5 apporte un support à 75 % (dont les principaux éléments cités ici).

C++17 est désormais une norme ISO officielle
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Annoncé à la WWDC, l'outil est désormais disponible sous la forme d'une bêta accessible par ici. Il va permettre de savoir combien d'appareils ont lu un podcast, pour quelle durée, et donc d'établir des métriques qui seront sans aucun doute utilisées pour séduire d'éventuels annonceurs.

Les données sont bien entendu agrégées de manière anonyme, aucune information n'étant donnée sur un appareil ou un utilisateur en particulier. Elles pourraient faciliter la monétisation des podcasts, qui reste difficile en l'absence de véritable dispositif de mesure d'audience.

D'autant que les géants comme Apple se refusent pour le moment à proposer une offre payante, à l'épisode ou par abonnement. Une stratégie que certains tentent de développer, comme l'a montré récemment l'équipe des Croissants.

Copié dans le presse-papier !

Depuis hier soir, les utilisateurs de Mixer (anciennement Beam) sur Android peuvent récupérer une version 3.0 majeure révisant largement l'interface et les fonctionnalités.

Objectif selon Microsoft, immerger toujours plus l'utilisateur dans les vidéos en streaming des joueurs. Nouvelle interface basée sur des onglets, notifications push (par exemple quand un streamer favori débute une diffusion), nouvelles options, fonctionnalités de partage ou encore discussions renforcées (liste des spectateurs et chuchotements) sont ainsi de la partie.

Comme souvent avec ce type de service, Microsoft insiste sur l'aspect découverte, le nouveau Mixer présentant de nouveaux contenus censés correspondre aux goûts de l'utilisateur, ou ce qu'il estime être intéressant. Notez au passage que l'application est maintenant traduite intégralement en français.

Pour l'instant, cette révision majeure n'est disponible que sur Android. Microsoft promet une arrivée sur iOS pour « bientôt ».

Copié dans le presse-papier !

Fin septembre, le centre national de la recherche scientifique récompensait les deux chercheurs pour leurs travaux. Ils ont en effet « contribué, de façon déterminante, à la découverte des ondes gravitationnelles en 2015 ».

La remise des prix s'est déroulée hier et le CNRS nous propose de découvrir ces scientifiques au travers de deux portraits croisés.

D'un côté nous avons donc Alain Brillet, expérimentateur déterminé, et de l'autre Thibault Damour, théoricien de l’espace-temps.

Copié dans le presse-papier !

Google vient d'annoncer quelques nouveautés pour son service de tracking massif mesure d'audience Analytics. La première est de faciliter l'accès à la vue par utilisateur plutôt que par sessions via un paramètre à modifier dans l'administration du compte.

Pour chaque utilisateur, de nouvelles données sont désormais disponibles : notamment depuis combien de temps ils sont analysés par le système (dans la limite de la durée de vie des cookies), le revenu global généré, le nombre de sessions, etc.

Des données concernant la probabilité de conversion sont également mises en place, tout comme la possibilité d'analyse de vos différentes audiences directement au sein de l'interface.

Copié dans le presse-papier !

Pour la deuxième fois en un mois, Criteo a publié de nouvelles prévisions trimestrielles. En raison des nouvelles pratiques d'Apple en matière de tracking publicitaire, l'entreprise s'attend en 2018 à une chute d'environ 22 % de ses revenus.

Pour rappel, iOS a introduit un mécanisme de protection des données de ses utilisateurs dans iOS 11 (voir notre analyse), limitant la portée de la collecte par des sociétés comme Criteo, sans contact direct avec les internautes. 

« Plus tôt dans le mois, Apple a lancé [...] iOS 11.2, qui désactive la solution mises en place par certaines sociétés du secteur publicitaire, dont Criteo, pour toucher les utilisateurs de Safari » précise la société qui dit travailler désormais à une solution à long terme respectant les intérêts des utilisateurs d'Apple, les éditeurs et les annonceurs. 

Réaction immédiate des marchés : le cours de l'action Criteo a perdu 22,75 % de sa valeur lors de la dernière séance à Wall Street. Depuis le 1er janvier 2017, l'entreprise a ainsi vu 42 % de sa capitalisation boursière s'envoler.