du 24 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Le média en ligne, surtout connu pour ses articles à vocation virale et les enquêtes de Buzzfeed News, se sépare d’environ 225 personnes. Dans une lettre aux employés, le patron John Peretti affirme que malgré une hausse des revenus à deux chiffres l’an dernier, elle n’est pas suffisante pour éviter des réductions de coûts.

C’est la seconde vague de licenciements en 14 mois, rappelle Recode. La société avait supprimé 100 emplois fin 2017. La nouvelle arrive en parallèle de 800 suppressions d'emplois chez Verizon Media Group (ex-Yahoo, puis Oath).

Buzzfeed compte licencier 15 % de ses effectifs
chargement Chargement des commentaires...