du 24 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Début février, la Commission européenne acceptait la requête de plusieurs pays (dont la France) lui demandant de se pencher sur ce projet d'acquisition. Aujourd'hui, elle passe la seconde car elle « craint que la concentration ne réduise le choix qui s'offre aux utilisateurs de services de diffusion de musique en continu ».

En effet, son enquête initiale a soulevé « plusieurs problèmes liés à la combinaison de la forte position de Shazam sur le marché des applications de reconnaissance musicale et de la position d'Apple sur le marché des services de diffusion de musique en continu ».

Une des craintes est notamment qu'Apple ait accès à « des données sensibles sur le plan commercial concernant les clients de ses concurrents pour la fourniture de services de diffusion de musique en continu dans l'EEE ».

Ce rachat a été notifié le 14 mars 2018 à la Commission, qui dispose de 90 jours ouvrables, soit jusqu'au 4 septembre 2018, pour prendre sa décision. « L'ouverture d'une enquête approfondie ne préjuge pas de l'issue de la procédure » ajoute-t-elle.

Bruxelles ouvre « une enquête approfondie » sur le rachat de Shazam par Apple
chargement Chargement des commentaires...