du 05 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Nouveau rebondissement dans le rachat potentiel de Qualcomm. Ses premières avances, à 105 milliards de dollars (ou 130 milliards avec reprise de la dette) ayant été repoussées unanimement par l'actuel conseil d'administration, Broadcom tente de coincer son pied dans la porte pour forcer le passage.

Qualcomm doit renouveler l'ensemble des membres de son conseil d'administration lors d'une assemblée générale début mars 2018. Cela tombe bien, Broadcom a affirmé son intention de présenter pas moins de 11 candidats et candidates au poste d'administrateur indépendant.

Bien évidemment, tous sont acquis à sa cause et souhaitent que le rachat du groupe de San Diego par celui de San Jose aboutisse. Vivendi peut en prendre de la graine.

Broadcom affine sa stratégie pour tenter de racheter Qualcomm
chargement Chargement des commentaires...