du 28 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

Les Echos explique que cette levée de fonds a été réalisée « auprès de ses investisseurs historiques (General Atlantic, Eurazeo, Piton Capital, bpifrance et Kismet Holdings), mais porté par Temasek, un des fonds souverains singapouriens ».

En six ans, c’est le cinquième tour de table, pour un total de 311 millions d’euros. La plateforme disposerait désormais de 2 500 fournisseurs actifs et d’un volume d’affaires de 620 millions d’euros. 

Bricolage : le français ManoMano lève 125 millions d'euros
chargement Chargement des commentaires...