du 04 février 2020
Date

Choisir une autre édition

Le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne le 31 janvier. S’ouvre depuis une période transitoire qui pourra être prorogée d’un à deux ans pour assurer le passage de relai.

Durant cette période, « rien ne change » sur le terrain des données personnelles. Ainsi, selon une fiche réalisée par la CNIL, les règles prévues « le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) continueront d’être applicables au Royaume-Uni » jusqu’à ce terme. Le pays ne sera donc pas considéré comme un tiers à l’UE. 

Au-delà de la période transitoire, « les transferts de données personnelles […] devront être encadrés par les outils prévus par le RGPD, à moins qu’une décision prise par la Commission européenne ne reconnaisse que le Royaume-Uni garantit un niveau de protection adéquat ».

Brexit : le RGPD s’appliquera au Royaume-Uni durant la période transitoire
chargement Chargement des commentaires...