du 30 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Dans un communiqué, l'exécutif communautaire déclare la fin des noms de domaine en « .eu » détenus par des entreprises et ressortissants britanniques une fois le Royaume-Uni sorti de l'Union européenne.

La Commission prend les devants en cas de départ de l'UE sans accord sur ce point. Sans cela, à compter du 29 mars 2019 à minuit, les bureaux d'enregistrements ne seront plus tenus de traiter les enregistrements et renouvellements de noms de domaine en « .eu » de Britanniques. Les bureaux pourront aussi révoquer les noms de domaine sans se justifier.

Il semble tout de même probable (selon la rédaction de la Commission) qu'un ressortissant du Royaume-Uni puisse renouveler son nom de domaine juste avant la date fatidique, pour le conserver encore un temps. Selon The Register, 317 000 sites sont concernés.

Brexit : la Commission européenne prévient de la mort des 317 000 « .eu » de Britanniques
chargement Chargement des commentaires...