du 03 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Fin mars, la Commission européenne prévenait les habitants d'outre-Manche que certains de leurs noms de domaine étaient en sursis. En quittant l'Union européenne, ils abandonneraient ainsi leur droit à l'extension « .eu », utilisée par plus de 300 000 sites.

Le 27 avril, la Commission a proposé une alternative : l'ouverture de l'extension à l'ensemble des habitants de l'espace économique européen, qu'il soient dans l'UE ou non. L'exécutif communautaire prépare aussi une révision de la gouvernance du domaine, avec un conseil multipartite. Cette révision suit une consultation publique l'an dernier.

Brexit : l'UE pourrait étendre l'accès aux « .eu », pour sauver ceux des Britanniques
chargement Chargement des commentaires...