du 14 novembre 2019
Date

Choisir une autre édition

L'année dernière, la nouvelle version du navigateur basé sur Chromium passait en bêta et annonçait l'arrivée de sa version 1.0 pour fin 2018. Mais c'est finalement aujourd'hui qu'elle est mise en ligne et accessible à tous. 

Pour l'occasion, l'équipe revient sur ce long parcours en détails. Les arguments de Brave sont toujours les mêmes, le respect de la vie privée en tête. Ce, avec une manière de faire qui ne manquera pas de faire réagir les éditeurs de site.

En effet, cela consiste à bloquer les publicités pour afficher celles de la société, annoncées comme plus respectueuses et rémunérer ceux qui se sont inscrits… aux conditions définies par Brave. 

Quelques partenaires ont déjà été annoncés comme The Washington Post, The Guardian, Wikipédia et autres créateurs. Mais la bataille ne fait que commencer.

Brave 1.0 est disponible
chargement Chargement des commentaires...