du 26 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

À Jinjiang au sud-est de la Chine, une usine de mémoire flambant neuve attend le matériel qui lui permettra de fabriquer quelque 60 000 wafers par mois, pour alimenter en mémoire vive et en stockage les fabricants chinois de smartphones. Largement subventionné par Pékin, le projet doit rendre la Chine moins dépendante de l'extérieur pour ce type de produits.

La guerre douanière que se livrent les États-Unis et la Chine pourrait toutefois avoir raison de cette usine. Il y a quelques mois, elle comptait 1 000 salariés et produisait déjà 5 000 wafers par mois. Aujourd'hui elle est à l'arrêt complet et ses employés se demandent ce qu'il adviendra de leur entreprise.

En effet, les États-Unis ont annoncé un blocage complet des exportations à destination de cette entreprise, la mettant de facto au chômage technique. Selon la Chine, ce blocage enfreint plusieurs règles de l'organisation mondiale du commerce, rapporte Bloomberg.

Bras de fer entre les États-Unis et la Chine autour d'une usine de puces mémoire
chargement Chargement des commentaires...