du 07 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Les deux géants du pétrole, accompagnés par un consortium formé de banques et de spécialistes de l’énergie, ont annoncé vouloir développer une blockchain dédiée aux échanges dans le domaine de l’énergie.

« Idéalement, ça devrait aider à éliminer toute confusion sur le propriétaire d’un cargo et à gérer plus finement les risques » confie ainsi Edward Bell, un analyste, à l’agence Reuters.

Le consortium, lui, espère réduire la charge administrative des entreprises tout en assurant une meilleure traçabilité des opérations d’échange. L’ouverture de la plateforme est attendue d’ici fin 2018.

BP et Shell veulent ouvrir une plateforme d’échange basée sur une blockchain
chargement Chargement des commentaires...