du 10 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Selon L'Express, la filiale serait en négociations exclusives avec l'opérateur pour entreprises, pour connecter les PME en haut et très haut débit. Contactée il y a quelques semaines à ce sujet, elle ne nous avait pas répondu. Elle avait racheté Keyyo pour 66,6 millions d'euros en octobre.

Nerim est un acteur historique des télécoms, connectant notamment l'opérateur associatif FDN au réseau (en lui fournissant sa collecte). Il affiche un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros en 2016.

L'an dernier, Bouygues Telecom nous disait préparer une offre de gros pour opérateurs spécialisés dans les entreprises, sur son réseau fibre. L'assaut est clair sur ce marché aujourd'hui dominé par Orange et SFR, qui attire les convoitises du consortium Kosc (soutenu par la Caisse des dépôts) et de Free.

Bouygues Telecom voudrait racheter Nerim
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

C'est du moins ce que laissent penser des morceaux de code dans l'application Android d'Uber, comme l'explique TechCrunch en reprenant une découverte de Jane Manchun Wong.

Interrogé, un porte-parole d'Uber indique simplement que la société « réfléchit toujours à de nouvelles manières d'améliorer l'expérience Eats ». « Il a refusé de donner d'autres détails, ce qui pourrait laisser supposer un lancement imminent », ajoutent nos confrères.

Il faut maintenant attendre le lancement de l'offre pour voir à quoi donnent droit exactement les 9,99 dollars par mois, et dans quelles conditions. Cette offre pourrait être l'occasion pour Uber d'essayer d'écraser la concurrence en gardant captifs les clients, quitte à encore perdre de l'argent pour l'instant.

Copié dans le presse-papier !

Après toute une série d'alpha, la mouture finale du navigateur est désormais proposée au téléchargement. Elle intègre Firefox 60.7.0esr et les nombreux correctifs qui vont avec. Signalons aussi HTTPS Everywhere to 2019.5.6.1, Torbutton to 2.1.8 et OpenSSL to 1.0.2r.

De petits ajustements cosmétiques sur l'interface ont également été apportés. Les logos ont été modifiés pour mieux représenter la version du navigateur : violet pour stable, vert pour alpha et bleu pour nightly. Les notes de versions sont disponibles par ici.

Au passage, l'équipe annonce que « Tor Browser 8.5 est la première version stable pour Android ». Pour rappel, la première alpha avait été lancé en septembre de l'année dernière.

Copié dans le presse-papier !

« Les usages de plateformes dématérialisées de streaming audio et vidéo et de jeux vidéo en ligne ont pour conséquence une hausse exponentielle de la consommation d'énergie. Avec l'arrivée de nouvelles technologies telles que la 4K, la 8K et la 5G ainsi que l'usage des écrans HD, cette tendance ne fera que s'accélérer » s’inquiète le député Fabrice Brun, au travers d’une question écrite transmise hier au secrétaire d’État au Numérique, Cédric O.

L’élu LR juge qu’il est aujourd’hui « nécessaire » de « faire évoluer les pratiques des serveurs de stockage ». Il plaide en ce sens pour « une politique raisonnée des besoins en bande passante réduisant la facture environnementale des éditeurs de logiciels utilisés par les plateformes précitées ».

Son idée ? Obliger les éditeurs de logiciels à « consacrer un budget déterminé de recherche et développement afin de pratiquer une écriture plus vertueuse en terme environnemental du code informatique ». Il demande ainsi à Cédric O de se positionner sur cette piste, et suggère même au gouvernement de « mobiliser ses partenaires afin d'intégrer ces questions au programme de la prochaine COP25 qui se tiendra au Chili en novembre 2019 ».

L’exécutif dispose théoriquement de deux mois pour répondre aux questions écrites.

Copié dans le presse-papier !

En septembre 2017, Numworks lançait sa « calculatrice réinventée » (lire notre analyse). Au fil des mois et des mises à jour du firmware, elle s'est enrichie de nouvelles fonctionnalités et de corrections de bugs, toujours avec une approche open source et open hardware.

Aujourd'hui, le constructeur propose gratuitement une application mobile : « Ne nécessitant pas de connexion à Internet, l’application réunit l’intégralité des fonctionnalités de la calculatrice, sans aucune limitation ».

Le fabricant en profite pour tacler ses concurrents, des « mastodontes américains ou japonais [qui] restent sur un ancien "business model" ultra conservateur ».

Copié dans le presse-papier !

Après le décret de Donald Trump bannissant Huawei, plusieurs sociétés ont suspendu leurs activités avec le fabricant chinois. C'est notamment le cas de Google.

Suite finalement logique des événements, le Mate 20 Pro n'apparaît plus sur la page regroupant les terminaux pouvant profiter de la bêta d'Android Q, alors qu'il y est était début mai. C'est le seul à avoir disparu. La licence temporaire de 90 jours n'y change rien pour l'instant.

Pour rappel, Huawei peut toujours utiliser Android dans sa version AOSP (Android Open Source Project), mais celle-ci ne dispose alors pas des « Google Play Services » et donc des applications Google.