du 24 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Bloctel : « le dispositif n'est pas pleinement respecté » reconnaît Bercy

Au milieu de l'année dernière, Guillaume Garot (Nouvelle Gauche) posait la question de « l'efficacité relative des mesures visant à limiter le démarchage téléphonique non sollicité », autrement dit de Bloctel.

Citant le cas des numéros à usage unique disparaissant au bout de quelques heures/jours, il demandait si des mesures complémentaires allaient être prises par le gouvernement. Pour rappel, l'UFC-que Choisir était également monté au créneau au début de l'année dernière, évoquant un « ras-le-bol du démarchage téléphonique ».

Bercy a apporté des éléments de réponse, indiquant que « plusieurs éléments démontrent que le dispositif n'est pas pleinement respecté à ce jour ». En effet, « Plus de 700 entreprises ont adhéré au nouveau dispositif afin de faire retirer de leurs fichiers de prospection les numéros protégés par "Bloctel", ce qui semble très en deçà du nombre de professionnels tenus de recourir à ce dispositif préalablement à leur campagne de démarchage téléphonique ».

Dans sa réponse, le gouvernement rappelle que la répression des fraudes a diligenté de nombreux contrôles, avec des poursuites engagées dans certains cas (sans plus de détail sur leur nombre). « Les entreprises identifiées se sont vues infliger une amende atteignant, pour les manquements les plus importants, le plafond de 75 000 euros ».

La DGCCRF continue évidemment de mener des contrôles, tandis qu'il « est demandé aux consommateurs d'être particulièrement vigilants, lors de la réception d'un appel litigieux, sur le numéro appelant, l'horaire et la date de l'appel, ainsi qu'à l'égard du discours tenu par l'interlocuteur, s'agissant notamment des éléments permettant l'identification de la société appelante ».

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Lors de la publication de ses résultats (lire notre analyse), le groupe annonçait que le lancement commercial était imminent et aurait lieu le 21 juin au plus tard. Finalement il pourrait arriver encore plus vite.

En effet, l'opérateur commence à envoyer des invitations aux médias locaux, dont Universofree pour une conférence à Milan le 29 mai, comme le rapporte Univers Freebox.

Copié dans le presse-papier !

En juillet dernier, l'USB Implementers Forum (USB-IF) présentait l'USB 3.2 avec des débits de 20 Gb/s sur des câbles Type-C existants. La norme a été finalisée en septembre.

Aujourd'hui, la société Synopsys, qui propose des produits USB depuis longtemps, affirme à Semiconductor Engineering avoir réalisé « la première démonstration au monde » de l'USB 3.2 avec un débit soutenu de 1,6 Go/s (soit environ 12,8 Gb/s, plus que l'USB 3.1 gen 2 à 10 Gb/s).

La société ne donne par contre aucun calendrier pour une commercialisation.

Copié dans le presse-papier !

 Le 11 mai, la société envoyait dans l'espace une nouvelle version de son lanceur. Pas de changements en profondeur, mais des ajustements pour améliorer la réutilisation. Une fusée Falcon 9 « Block 5 » est ainsi prévue pour une dizaine de lancements avec seulement quelques inspections et jusqu'à cent avec des remises en état.

Alors que l'on pensait que « Block 5 » était la mouture finale pour envoyer des astronautes dans l'espace, ce n'est finalement pas le cas, comme l'explique Quartz. SpaceX doit en effet revoir ses réservoirs haute pression, ceux-là même à l'origine de l'explosion d'une fusée en septembre 2016.

Selon nos confrères, la configuration finale devrait être prête pour un lancement en août. Mais un équipage ne sera pas à bord. Il faut d'abord que la fusée, telle qu'elle sera utilisée par les astronautes, effectue sept lancements sans encombre pour être approuvée par la NASA.

Copié dans le presse-papier !

En 2016, YouTube aurait compté pour 65 % des écoutes de musique en ligne, pour 10 % des revenus en France. Pour mieux monétiser leurs vidéos, des majors ont fondé Vevo, une coentreprise centralisant la diffusion de leurs vidéos sur YouTube.

Devant le poids important de la plateforme, Vevo s'est diversifié, en diffusant aussi ses contenus via son propre service. Une formule payante a même été envisagée.

Dans un communiqué, Vevo annonce le retrait de « certains éléments » de de son service, ce qui semble bien correspondre à une fermeture. Elle se focalise désormais sur YouTube et les autres grandes plateformes, principalement YouTube, promettant de poursuivre la vente de publicité spécifique et la conception de contenus propres.

Copié dans le presse-papier !

L'institut Jon Peddie Research a mis en ligne son traditionnel rapport trimestriel. Sur les trois premiers mois de l'année, les ventes sont en baisse de 10 %, par rapport au quatrième trimestre 2017, mais en augmentation de 3,4 % sur un an.

Dans le détail, AMD perd 6 % en trois mois, NVIDIA 10 % et Intel 11 %. Au premier trimestre, le père des Radeon représente 15 % de parts de marché (+1 point), NVIDIA 18 % (stable) et Intel 67 % (-1 point).

Pour l'institut, le marché des ventes de GPU pour le minage est arrivé à saturation : ceux qui voulaient ce genre de solution les ont. Les prix devraient donc revenir à un niveau classique, avec des cartes graphiques en stock.

Les joueurs qui attendaient pourront ainsi acheter des cartes graphiques, « contribuant ainsi à atténuer le déclin saisonnier habituel au deuxième trimestre pour les ventes de GPU ».