du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

BlackBerry s’est fait une vraie spécialité de la sécurité sur Android. Après une première version de sa SecuSUITE il y a trois ans prenant en charge la protection Knox chez Samsung, le Canadien ajoute une paire de fonctionnalités.

D’abord, l’intégration de SecuVOICE qui, comme son nom l’indique, permet de sécuriser les appels. Ensuite, la compatibilité avec la plateforme Unified Endpoint Management. Traduction : les smartphones équipés de Knox peuvent donc être gérés de manière centralisée depuis le serveur ayant la suite BlackBerry.

Les produits pris en charge ne sont pour autant pas si nombreux : les Galaxy S7, S8, Note 8, Tab S2 et TabS3.

BlackBerry renforce sa SecuSUITE pour Samsung Knox
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Troy Hunt, à qui nous devons le site Have I Been Pwned, vient d'annoncer la seconde version de Pwned Passwords.

Il s'agit d'une base de données anonymisée de mots de passe volés et ayant fuité sur le net. Elle est librement téléchargeable afin que des services puissent l'utiliser comme référence pour éviter que des utilisateurs n'utilisent un des mots de passe qu'elle contient.

La première mouture lancée en août avait 306 millions de mots de passe, la seconde en dispose de 501 millions, pour un poids de 8,8 Go.

Agilebits, l'éditeur de 1Password, annonce qu'il est désormais possible de vérifier si l'un de ses mots de passe se trouve dans la base mise au point par Troy Hunt. Le fonctionnement est détaillé par ici.

Copié dans le presse-papier !

À force de renforcer ce critère, on s'attend à ce que la transparence soit totale, mais les équipes de Facebook semblent constamment trouver des points à améliorer.

Dans un billet de blog, le réseau social explique que les informations « estimées ou en développement » seront désormais indiquées comme telles, pour relativiser leur fiabilité.

De plus, une vingtaine d'éléments jugés comme redondants, dépassés ou peu utilisés seront supprimés de ses tableaux de bord. Un programme « Measure what matters » sera également lancé d'ici mars pour pointer aux annonceurs les informations qui comptent.

Celles que Facebook met à votre disposition et sont à son avantage, assurément.  

Copié dans le presse-papier !

La semaine dernière, Samsung stoppait la mise à jour vers Android 8 des Galaxy S8(+) à cause d'un problème de stabilité. Elle est de retour, indiquent nos confrères de SamMobile.

Un patch est également disponible pour les clients disposant d'un Galaxy S8(+) déjà sous Oreo, et pèse 530 Mo environ.

Samsung se débarrasse donc de cette épineuse question sur son actuel smartphone haut de gamme, juste avant l'annonce des Galaxy S9 et S9+ ce dimanche.

Copié dans le presse-papier !

L'Autorité des marchés financiers publie la synthèse des 82 réponses à sa consultation publique sur les ICO, des levées de fonds en crypto-monnaies (voir notre explication). Selon elle, une majorité se dégage en faveur d'un cadre légal spécifique à ces opérations, qui se multiplient ces derniers mois, avec plus ou moins de sérieux.

Les deux tiers des réponses ont privilégié la piste d'une régulation propre aux ICO, face à des actions à droit constant. La publication d'informations par chaque créateur de levée de fonds fait, elle, l'unanimité. De même, une majorité souhaite voir apparaître des règles pour « assurer le séquestre des fonds levés et à la mise en place d’un dispositif de prévention du blanchiment et du financement du terrorisme ».

Autrement dit, la consultation de l'AMF pourrait rapidement déboucher sur de nouvelles règles et des garanties de transparence dans la constitution de ces ICO. Une autorisation par l'AMF (ou une institution dédiée) est aussi envisagée, même s'il ne s'agit pour le moment que d'une idée.

Copié dans le presse-papier !

Le Palais Bourbon a lancé hier une plateforme qui permet de suivre l’avancement des différentes réformes décidées au fil des derniers mois par le Bureau et le président de l’Assemblée nationale, notamment en matière de transparence et de dématérialisation des amendements.

Y figurent les actions réalisées (à l’image du remplacement de l’indemnité de frais de mandat, la fameuse « IRFM »), celles en cours de mise en œuvre, de même que les propositions encore soumises à arbitrage.