du 07 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Il y a encore quelques années, BlackBerry Messenger (BBM) était la messagerie phare chez une partie de la jeunesse. Depuis l'avènement des smartphones, de Facebook Messenger et d'autres services, dont Instagram et WhatsApp, appartenant désormais à Facebook, la plateforme de BlackBerry est tombée dans l'oubli.

Le groupe canadien traine le géant du Net en justice, pour violation de brevets. « Les accusés ont créé des applications de messagerie mobile qui cooptent les innovations de BlackBerry, en utilisant des fonctions innovantes améliorant la sécurité, l'interface utilisateur et la fonctionnalité » attaque la société canadienne.

Sont concernés le chiffrement des messages, le mélange de la messagerie et du jeu, ainsi que des éléments d'interface désormais habituels, relate The Verge. Selon BlackBerry, cette plainte suit l'échec de négociations avec Facebook, qu'elle serait tenue de poursuivre en justice dans l'intérêt de ses actionnaires.

Facebook a réagi à cette décision. « La plainte de BlackBerry reflète tristement l'état actuel de sa messagerie. Après l'abandon de ses efforts d'innovation, BlackBerry cherche désormais à taxer celle des autres. Nous comptons nous battre » a déclaré Paul Grewal, conseiller juridique du groupe, au magazine Cheddar.

BlackBerry attaque Facebook, Instagram et WhatsApp en justice
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Voilà une nouveauté qui ne va pas changer la face du monde, mais qui fera au moins plaisir à ceux qui s'en servent désormais presque partout, de nombreux services proposant ces images animées.

La fonction est disponible sous forme d'une icône « GIF » située à droite de la zone de rédaction. Elle ouvre une recherche GIPHY, bien que le nombre d'images proposées à la fois tienne sur une seule ligne.

Pour en profiter, il suffit d'avoir la dernière version d'Instagram, sur Android ou iOS.

Copié dans le presse-papier !

La série anglaise fera son retour dans deux semaines, avec une nouvelle actrice dans le rôle principal : Jodie Whittaker.

La diffusion du premier épisode est programmée pour le 7 octobre pour un épisode d'un peu plus d'un heure (The Woman Who Fell To Earth). Neuf autres sont attendus.

Chez nous, c'est toujours France 4 qui est en charge de la diffusion de Doctor Who. Largement critiquée pour son retard sur la version originale (voir ici ou ), la chaîne publique a semble-t-il décidée de revoir sa stratégie.

Ainsi, elle vient d'annoncer que la saison 11 sera diffusée dès le 11 octobre à 22h25, mais en version originale sous-titrée (VOST). De quoi faire plaisir aux fans les plus impatients, même s'ils devront encore patienter quatre jours.

La date de la diffusion de la version française (VF) n'a pas contre pas été confirmée.

Copié dans le presse-papier !

Le service de streaming payant de jeux vidéo de Sony ne permettait jusqu'à présent que de jouer en ligne. Désormais, aux États-Unis, il est possible de télécharger des titres sur sa console pour en profiter en local et en mode hors ligne.

L'éditeur affirme que « presque tous les jeux PS4 du service, y compris Bloodborne, God of War 3 Remastered, NBA 2K16 et Until Dawn, seront disponibles en téléchargement, en plus des titres PS2 classiques remasterisés pour PS4 ». Les titres PS3 resteront uniquement disponibles en streaming.

Comme avec n'importe quel service de streaming proposant un mode hors ligne (Spotify, Netflix, etc.) il faut se connecter de temps en temps pour que la console vérifie la validité de l'abonnement.

Une foire aux questions est disponible par ici. Il y est précisé que tous les DLC, microtransactions et autres modules achetés par les joueurs seront conservés. Par contre, rien n'est indiqué pour une ouverture du téléchargement à plus de pays, notamment en Europe.

Copié dans le presse-papier !

Après le Galaxy A8 en version 2018, c'est au tour du Galaxy A7 d'avoir droit à une mise à jour. Il propose un écran Infinity Display (avec de fines bordures) de 6 pouces avec une définition de 2 220 x 1 080 pixels.

Le constructeur « s'amuse » toujours autant avec ses capteurs optiques puisque le nouveau venu en a trois à l'arrière – 24 Mpxiels, grand-angle de 8 Mpixels et 5 Mpixels pour la profondeur– et un quatrième de 24 Mpixels à l'avant. Pour rappel, l'A8 en a deux devant et un derrière.

Le smartphone est animé par un SoC avec huit cœurs à 2,2 GHz, dont la référence varie suivant les pays. En France, il devrait s'agir de l'Exynos 7885, comme sur le Galaxy A8. 4 ou 6 Go de mémoire vive sont de la partie, ainsi que 64 ou 128 Go de stockage, extensibles via un lecteur de cartes microSD.

Wi-Fi 802.11ac, Bluetooth 5, NFC, batterie de 3 300 mAh, connecteur USB Type-B (alors que l'A8 a droit à l'USB Type-C) et Android 8.0 sont au programme. On regrettera cette fois encore l'impasse faite sur Android 9 Pie.

Le Galaxy A7 2018 sera disponible à partir de cet automne pour 349 euros selon plusieurs de nos confrères présents lors d'une démonstration à Paris. Reste à savoir si ce prix prend en compte une offre de remboursement (très) régulièrement mise en place par le fabricant.

Copié dans le presse-papier !

Samsung n'est pas le seul à se lancer dans le smartphone pliable, Huawei compte bien être de la partie lui aussi.

Et comme il faut toujours en faire plus, Ken Hu (président de la société) affirme que son premier modèle pliable sera également son premier 5G. Il arrivera au milieu de l'année prochaine si tout va bien.