du 12 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Au travers d’un arrêté paru ce matin au Journal officiel, le gouvernement précise les conditions dans lesquelles les professionnels de l’automobile doivent informer leurs clients quant à la possibilité d'opter pour des « pièces issues de l'économie circulaire », au lieu de pièces neuves.

À partir du 1er mars 2019, les garagistes devront ainsi afficher dans leurs locaux, mais aussi sur leur site Internet, « la liste des catégories de pièces concernées, une description des familles dont elles relèvent, et les cas dans lesquels le professionnel n'est pas tenu de les proposer ».

Bientôt davantage d’informations relatives aux pièces d’occasion sur les sites des garagistes
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Les tops des titres et tendances étaient déjà disponibles à cette adresse, mais ils sont désormais intégrés comme listes de lecture dans YouTube Music. Elles apparaîtront sur la page d'accueil ou lors d'une recherche.

Dans chacun des 29 pays où YouTube Music est disponible, cinq listes de lectures seront proposées : trois spécifiques en fonction des tendances du pays et deux globales.

Copié dans le presse-papier !

Lors de sa dernière assemblée générale, le 11 décembre, les actionnaires de Dell Technologies ont validé le retour en bourse de l'entreprise. Il aura lieu le 28 décembre, grâce au rachat des actions reflet de VMWare, pour 23,9 milliards de dollars. Après 5 ans d'absence, l'entreprise reviendra avec le symbole DELL.

L'opération a également vocation à simplifier la structure du capital de la société, aujourd'hui réparti entre des actions de classe A, B, C et V, et sous forme d'actions miroir représentant la valeur de sa participation dans VMWare. Un sacré casse-tête.

Copié dans le presse-papier !

Deux ans après avoir racheté Curse, notamment en vue de mettre la main sur son application de gestion des mods et add-ons de jeux, Twitch vient de se séparer de la branche médias de Curse. L'heureux acquéreur n'est autre que Fandom, à qui appartiennent Wikia et ses 300 000 sites dédiés à diverses communautés.

Pour Fandom, le principal intérêt de cette acquisition tient dans les 2 200 wikis de Gamepedia qui viendront compléter les siens. L'entreprise met la main au passage sur divers sites spécialisés dans les jeux vidéos, tels que MMO-Champion, FUThead, ou encore D&D Beyond qui parlera surtout aux amateurs de jeux de rôle. L'ensemble de ces sites revendiquent plus de 20 millions de visiteurs uniques mensuels.

Fandom récupère également l'ensemble des personnels de ces sites. Les utilisateurs eux, semblent déjà s'inquiéter du risque que Fandom fasse baisser la qualité des médias qu'ils fréquentent.

Copié dans le presse-papier !

Malgré ses qualités, la série PES peine toujours à s'élever au niveau de FIFA sur le plan commercial. Pour y remédier et venir tailler des croupières à son concurrent de toujours, Konami a lancé une version gratuite de son jeu phare, baptisée Pro Evolution Soccer 2019 Lite. Elle est disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One.

Celle-ci repose sur un modèle free-to-play et propose aux joueurs de s'essayer à des matchs d'exhibition hors ligne, au mode entrainement, ou bien d'affronter le reste du monde en ligne via les modes PES League et myClub.

Ce dernier n'est autre que l'équivalent nippon de FIFA Ultimate Team. L'éditeur y vend des pochettes surprises contenant des joueurs, plus ou moins bons selon votre chance du moment. Ce mode de jeu rapportant à lui seul plus d'un demi milliard de dollars par an à Electronic Arts, on comprend aisément pourquoi Konami tente sa chance en ouvrant ce mode de jeu au plus grand nombre.

Copié dans le presse-papier !

En octobre, Brave faisait le saut vers l’utilisation complète de Chromium. Il n’en utilisait jusque-là que le socle technique, complété par la bibliothèque Muon pour tout ce qui touche à l’interface.

Le changement avait été conséquent : interface calquée sur Chrome (y compris l’installeur et les options), poids largement en baisse, ouverture au catalogue d’extensions, lancement plus rapide, chargement plus rapide des pages... au détriment d’une perte d’identité probablement.

Cette nouvelle version, estampillée 0.57, était réservée jusqu’ici aux nouveaux téléchargements. Depuis quelques jours, elle est en diffusion auprès des utilisateurs d’anciennes moutures, qui n’ont donc plus le choix.

Notez que les spécificités de Brave, comme le blocage des publicités et trackers, ainsi que le système de récompenses Brave Rewards, sont toujours présents. L’éditeur continue d’en faire le cœur de son produit.

Parallèlement, une nouvelle mouture 1.7 pour iOS est disponible. Les développeurs annoncent utiliser désormais le contrôle WKWebView fourni par le système. Conséquence, une hausse générale des performances, tant dans le chargement des pages web que dans le navigateur lui-même.

Brave prend également en charge les nouveautés d’iOS 12, particulièrement l’AutoFill permettant aux gestionnaires de mots de passe (1Password, Dashlane, LastPass…) de renseigner les champs d’authentification dans les pages web.

À noter que certaines fonctions ont disparu au passage, comme le passage forcé en HTTPS ou le contrôle précis des cookies. Elles seront réintroduites, le temps que les développeurs finalisent les gros travaux récents.

On peut donc observer un vaste mouvement de fond chez Brave, qui ne cherche plus à réinventer la roue. L’équipe a manifestement décidé de prendre les composants existants, ce qui devrait mathématiquement libérer des ressources au profit de la valeur ajoutée du navigateur.

Brave promet d’ailleurs une année 2019 « excitante », avec notamment un nouveau design en préparation (de quoi faire oublier la copie de Chrome ?) et l’arrivée des Rewards dans la mouture iOS.