du 16 décembre 2019
Date

Choisir une autre édition

BayDay : lancement de la « plateforme de publication et de lecture de bande dessinée numérique »

Thomas Astruc – président de BayDay, créateur et réalisateur de Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir – explique l’idée derrière cette plateforme :

« A l’heure actuelle, il y a des milliers d’œuvres inaccessibles partout dans le monde, des auteurs qui ne sont pas publiés et qui pour beaucoup galèrent. Alors bien sûr imprimer des albums et les distribuer ça a un coût, mais je trouve dommage qu’à l’heure d’Internet il n’existe pas de plateforme numérique qui permette aux auteurs de publier leurs œuvres partout dans le monde, d’en garder le contrôle et d’en vivre décemment [...] On a créé une plateforme communautaire ouverte à tous pour publier ses bandes dessinées partout dans le monde ».

Les personnes intéressées peuvent signer un contrat numérique (les conditions générales, le contrat de diffusion pour chaque œuvre). Pour les auteurs en nom propre en France, la plateforme peut s’occuper des déclarations et des paiements de toutes les cotisations. L'auteur récupère ensuite 70 % hors taxe du prix d’achat de ses œuvres. 

BayDay peut également gérer plusieurs auteurs en répartissant automatiquement les revenus. Thomas Astruc et Sébastien Ruchet (ancien patron de Nolife), ajoutent qu’il n’y a aucune exclusivité sur BayDay, les auteurs peuvent continuer à publier sur leur blog ou bien en version papier.

BayDay sera lancé cette semaine, sans plus de détails sur le calendrier pour le moment.

chargement Chargement des commentaires...