du 30 août 2019
Date

Choisir une autre édition

Mi-août, Microsoft annonçait la disponibilité de son nouveau service Azure, baptisé Ultra Disk Storage. L’offre est très clairement orientée vers les entreprises ayant des besoins « extrêmes » en performances.

La latence y est décrite comme inférieure à la milliseconde, avec un stockage réglable de 4 Gio à 64 Tio, une bande passante allant de 300 Mb à 2 Tb par seconde, et des opérations d’entrées/sorties allant de 300 par Gio à 160 000 par disque.

« Avec les disques de stockage Ultra, les clients sont à présent en mesure de transférer et de déplacer des applications d’entreprise critiques vers le cloud, notamment des applications telles que SAP HANA, des bases de données SQL de premier plan telles que SQL Server, Oracle DB, MySQL et PostgreSQL, ainsi que des bases de données NoSQL comme MongoDB et Cassandra » vante Tad Brockway.

L’offre est disponible dans les régions USA Est 2, Europe Nord et Asie Sud-Est. Les tarifs ont été ajoutés à la page idoine du site dédié à Azure.

Azure Ultra Disk Storage, l'offre de Microsoft pour les gros besoins en performances
chargement Chargement des commentaires...