du 15 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

L'annonce agitait le web depuis quelques jours : Amazon Web Services (AWS) quitterait la Chine. Le géant du Net s'est fendu d'un communiqué de presse envoyé à plusieurs de nos confrères américains pour expliquer la situation.

« Non, AWS n'a pas vendu ses activités en Chine et reste résolument engagé à assurer que les clients chinois continuent de recevoir les services cloud d'AWS ». Amazon ajoute néanmoins que « la loi chinoise interdit aux sociétés non chinoises de posséder ou d'exploiter certaines technologies pour les services Cloud ».

Afin de se conformer aux exigences locales, AWS a donc vendu certains de ses actifs à son partenaire chinois Sinnet. Dans tous les cas, « AWS continue de détenir la propriété intellectuelle d'AWS Services dans le monde entier » ajoute la société.

AWS reste en Chine, mais cède des actifs pour se conformer à la loi
chargement Chargement des commentaires...