du 16 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Le 1er avril, Cloudflare lançait son résolveur DNS 1.1.1.1 Deux semaines plus tard, le spécialiste de la livraison de contenus et de la protection DDoS annonce Spectrum.

Il s'agit d'une offre destinée à couvrir d'autres protocoles que le web, aujourd'hui utilisé pour les sites, ainsi que la plupart des applications et API. La société justifie cette extension par les besoins de ses clients, en premier lieu du monde financier, dont les données transitent par d'autres canaux.

« Spectrum permet aux clients de placer leurs serveurs e-mail, leurs serveurs de jeux ou objets connectés (IoT) derrière la protection anti-DDoS de Cloudflare, quel que soit le protocole utilisé » promet la société. L'un des principaux gains vantés est le chiffrement de protocoles historiques, qui n'ont pas été conçus pour le supporter.

Avec Spectrum, Cloudflare s'étend au-delà du web
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Alors que la conférence du 9 octobre approche à grands pas (et donc l'annonce des Pixel 3), de nouvelles fuites viennent apporter de l'eau au moulin d'un Google Home avec écran tactile.

Selon MySmartPrice (relayé par Ars Technica), il s'agirait d'une enceinte connectée (proche de la Google Home Max) sur laquelle un écran tactile de 7 pouces aurait été greffé, un peu à la manière d'un Amazon Echo Show. Ce produit porterait le nom de Google Home Hub.

Quelques caractéristiques techniques auraient également fuité : Wi-Fi 802.11ac, Bluetooth et détecteur de luminosité ambiante, pour des mensurations de 178,3 x 118,1 × 67,3 mm.

Pour rappel, Lenovo propose déjà son Smart Display avec Google Assistant, tandis que d'autres se préparent (LG, Sony et Archos par exemple). L'arrivée de Google en personne pourrait leur faire une ombre importante.

Copié dans le presse-papier !

Mis en ligne et maintenu par l'Agence nationale des fréquences (ANFR) depuis 2003, ce site permet de connaître l'emplacement des stations radio (125 000 sites pour la téléphonie mobile, la TV, la radio, etc.) et les résultats des 45 000 mesures d'exposition aux ondes électromagnétiques.

Avec son nouveau site, l'ANFR veut proposer « une ergonomie plus intuitive et un design plus moderne », tout en améliorant la lisibilité des informations. Les deux principales catégories (sites et mesures) sont désormais distinguées sur la page d'accueil. Le site passe aussi au responsive design pour s'adapter automatiquement à la taille de l'écran.

Copié dans le presse-papier !

Parmi les nouveautés du système, une en particulier était attendue par les conducteurs équipés d'une interface Car Play : la compatibilité avec les applications tierces.

Google est l'un des premiers à réagir en rendant son application Maps compatible. Les conducteurs vont donc pouvoir utiliser cette application plutôt que Plans d'iOS, seul autorisée jusque-là.

Toutes les fonctions principales sont présentes : guidage, trafic routier, listes ou encore mode hors ligne. La compatibilité Car Play permet en fait d'envoyer sur l'écran de la voiture ce que l'on voit sur l'iPhone, même si toutes les options ne sont pas affichées.

Copié dans le presse-papier !

Le « plan santé » présenté hier par Emmanuel Macron (PDF) ne fait pas l’impasse sur le numérique. L’exécutif souhaite notamment que chaque Français puisse « prendre rendez‑vous en ligne avec tous les professionnels de santé (ville et hôpital) » d’ici 2022.

À cet horizon 2022, le gouvernement promet que « tout usager du système de santé » disposera à cet effet, « sauf refus explicite de sa part », d’un « espace numérique de santé individuel » qui offrira notamment « un accès sécurisé à ses données de santé » et qui « donnera toutes les informations pour s’orienter dans le système de santé ». Cet outil reposera manifestement sur le dossier médical partagé (DMP) du patient, ainsi que sur son compte Ameli.

Autre annonce : 500 millions d’euros seront dédiés à « la transformation numérique en ville et à l’hôpital » sur la période 2019-2022. La création, au sein de l’État, d’une « direction des services numériques du système de santé » est également prévue, dans une optique de pilotage entre Assurance maladie, agences régionales de santé, industriels, patients, etc.

Copié dans le presse-papier !

Les entreprises ayant investi dans des panneaux tactiles Surface Hub peuvent depuis hier soir y installer une version spécifique de Teams, la messagerie collaborative d’entreprise de Microsoft.

Plusieurs modes de fonctionnement sont disponibles, selon l’utilisation de Skype for Business à côté. On peut ainsi laisser Teams inerte pour qu’il ne réagisse qu’aux invitations spécifiques, passer en mode hybride mélangeant les deux lots de fonctionnalités, ou désactiver Skype pour laisser régner Teams.