du 13 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

La version précédente, introduite il y a quelques jours, avait pour objectif d'améliorer les performances dans quelques titres eSport. Ici, c'est surtout le dernier opus de la saga de Square Enix qui est visé.

Les joueurs pouvaient rencontrer un léger stuttering (saccade de l'image) lorsque des effets de particules étaient affichés. Ce ne devrait plus être le cas.

Les performances ont également été revues à la hausse de 4 à 7 % dans ce jeu, selon le GPU utilisé, précise AMD.

Avec ses pilotes Adrenalin 18.3.2, AMD règles des soucis dans Final Fantasy XV
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Dans une révision en cours de déploiement, le service de stockage distant ajoute le support de plusieurs formats pour leur prévisualisation.

Sont ainsi gérés les fichiers DWG (AutoCAD) avec possibilité de commenter, les EPUB – autorisant leur lecture sans nécessiter d'application dédiée – ainsi que les vidéos MXF.

Certains supports sont améliorés, comme les PDF et fichiers PowerPoint, avec l'ajout d'une barre permettant de se rendre facilement à une page précise. Les archives ZIP et RAR affichent quant à elles leur contenu.

Ces prévisualisations plus souples sont disponibles depuis les applications mobiles et l'interface web de Dropbox. L'éditeur espère ainsi faciliter la communication au sein des équipes, centralisant les retours et commentaires dans une même interface, sans nécessiter d'applications spécifiques.

Copié dans le presse-papier !

C'est l'information relayée par Bloomberg. L'affaire porte sur un brevet du Korea Advanced Institute of Science and Technology (KIST) autour de la technologie de gravure FinFET, et elle remonte à décembre 2016.

Nos confrères ajoutent que Qualcomm et GlobalFoundries ont également été reconnues coupables par le jury fédéral, mais sans avoir à payer de dommages et intérêts.

Selon le jury, la violation de brevet de Samsung était « intentionnelle », laissant la possibilité à un juge de tripler la mise pour arriver à 1,2 milliard de dollars. « Nous examinerons toutes les options pour obtenir un résultat raisonnable, y compris un appel » indique Samsung dans un communiqué repris par Bloomberg.

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, YouTube Musique est disponible dans l'Hexagone. Ce service permet d'accéder à toute la musique sur YouTube, avec un mode hors ligne, des recommandations personnalisées et un moteur de recherche dédiée.

L'offre est disponible gratuitement avec publicité, ou bien avec un abonnement à 9,99 euros par mois sans publicité. Une offre famille à 14,99 euros est également proposée. Une application dédiée est disponible pour Android et iOS.

De son côté, YouTube Premium inclut l'abonnement YouTube Music, avec la possibilité de profiter du mode hors ligne, des vidéos sans publicités et de la lecture en arrière plan sur tout YouTube. Il permet aussi d'accéder aux contenus YouTube Originals. Cette fois-ci, l'abonnement est à 11,99 euros par mois, ou 17,99 euros pour la famille. Les abonnés Google Play Music ont automatiquement accès à la version payante de YouTube Music.

En plus de la France, les deux services sont disponibles dans 16 autres pays : Allemagne, Australie, Autriche, Canada, Corée du Sud, Espagne, États-Unis, Finlande, Irlande, Italie, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Russie et Suède.

Copié dans le presse-papier !

La durée de vie du socket AM4, introduit avec les APU Bristol Ridge en 2016, commence à montrer ses limites et à faire ses premières victimes. Anandtech nous apprend ainsi que des constructeurs prévoient de ne plus supporter certains vieux processeurs pour limiter l'inflation de leurs UEFI, limités à 16 Mo.

Bristol Ridge serait la première victime de cette décision, évitant d'avoir à intégrer le code nécessaire à la détection et la gestion de ces processeurs. On se demande alors comment AMD et ses partenaires vont gérer la communication autour de cette évolution.

Nos confrères précisent que les constructeurs rechignent à augmenter la taille des puces stockant l'UEFI, notamment parce qu'ils ont encore du stock ou des contrats d'achat sur des modèles de 16 Mo.

Une autre solution serait également de simplifier et réduire le code nécessaire pour le reste de ces interfaces de gestion. Dans tous les cas, avec l'arrivée de Zen 2 et Zen 3, également compatibles avec le socket AM4, il va falloir trouver des alternatives.

Copié dans le presse-papier !

Fin mai, l'organisation mondiale a attaqué un bureau d'enregistrement allemand (EPAG), qui avait cessé de lui envoyer certaines coordonnées sur les titulaires de noms de domaine. La société tentait ainsi de respecter le Règlement général sur la protection des données (RGPD), qui pose bien des soucis à l'annuaire public des noms de domaine.

Public par défaut pour les extensions génériques, il est incompatible avec le nouveau règlement, comme il l'était avec le droit européen depuis plus de 15 ans. Ces derniers mois, l'ICANN est dans l'urgence, tentant de trouver une rustine à son système, en masquant par défaut de nombreuses informations (voir notre analyse), au grand dam des forces de l'ordre de certains États.

Quelques jours après son assaut contre EPAG, la justice allemande a rejeté les demandes de l'organisation. Celle-ci porte désormais l'affaire devant la Cour régionale de Cologne, pour obtenir une clarification légale, et une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) au besoin. Selon l'ICANN, RGPD ou non, les données absentes doivent bien être collectées.