du 21 août 2018
Date

Choisir une autre édition

Comme le rappelle la CNIL, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) impose « de notifier les violations présentant un risque pour les droits et libertés des personnes ».

Au Royaume-Uni, l'Information Commissioner's Office (ICO) enregistre un bond des déclarations. Selon InfoRisk Today, alors qu'elles stagnaient aux alentours de 400 en mars et avril, elles ont grimpé à 700 en mai (le RGPD est entrée en vigueur le 25 mai) pour atteindre... 1 750 en juin.

Attention, cela ne signifie pas que les fuites ont été plus importantes en juillet, simplement que le nombre de signalements a explosé. Auparavant, certains pouvaient certainement être tentés de les passer sous le tapis.

Avec le RGPD, le nombre de signalements de fuites de données a explosé
chargement Chargement des commentaires...