du 14 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Vous habitez dans une grande maison, c’est l’heure de manger et vous avez la flemme de vous déplacer pour appeler tout le monde ? Google Assistant a une solution pour vous : diffuser un message sur toutes les appareils connectés de la maison.

Pour utiliser cette fonctionnalité, il faut que les différents périphériques soient liés au même compte Google et disposent d'une enceinte. Ce service est en cours de déploiement sur les smartphones et Google Home configuré en anglais. D’autres langues seront bientôt disponibles précise l'équipe.

Pour rappel, utiliser Google Assistant n’est pas sans conséquence et sans soulever plusieurs questions sur les algorithmes utilisés et la question de la vie privée.

Google Assistant transforme vos appareils connectés en interphones
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, YouTube Musique est disponible dans l'Hexagone. Ce service permet d'accéder à toute la musique sur YouTube, avec un mode hors ligne, des recommandations personnalisées et un moteur de recherche dédiée.

L'offre est disponible gratuitement avec publicité, ou bien avec un abonnement à 9,99 euros par mois sans publicité. Une offre famille à 14,99 euros est également proposée. Une application dédiée est disponible pour Android et iOS.

De son côté, YouTube Premium inclut l'abonnement YouTube Music, avec la possibilité de profiter du mode hors ligne, des vidéos sans publicités et de la lecture en arrière plan sur tout YouTube. Il permet aussi d'accéder aux contenus YouTube Originals. Cette fois-ci, l'abonnement est à 11,99 euros par mois, ou 17,99 euros pour la famille. Les abonnés Google Play Music ont automatiquement accès à la version payante de YouTube Music.

En plus de la France, les deux services sont disponibles dans 16 autres pays : Allemagne, Australie, Autriche, Canada, Corée du Sud, Espagne, États-Unis, Finlande, Irlande, Italie, Mexique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Russie et Suède.

Copié dans le presse-papier !

Joshua Schulte, inculpé en août 2017 de pédopornographie, serait également la source des fuites ayant permis à Wikileaks de publier sa fameuse série Vault 7.

Une longue série de documents dont certains particulièrement dommageables pour la CIA. On se souvient en particulier de Marble, outil capable de masquer les traces de l'agence dans ses opérations, voire d'orienter d'éventuels curieux vers d'autres pays. L'incarnation même du jeu de dupe.

Ce même Schulte, ancien employé de l'agence, est donc inculpé pour plusieurs chefs supplémentaires, dont la collecte d'informations liées à la défense nationale et la transmission illégale de données obtenues légalement ou non.

Il risque la prison à perpétuité.

Copié dans le presse-papier !

Google semble cette fois sérieux sur sa dernière application de messagerie. Conçue pour prendre en charge les SMS, elle peut désormais être utilisée dans un simple navigateur sur ordinateur.

Il faut bien sûr avoir un smartphone Android et l'application Messages. Sur la version web, on scanne un QR code activant le lien ordinateur-smartphone, puis on se sert simplement du service.

Le service se sert évidemment de RCS (Rich Communication Services) et permet donc d'envoyer SMS, MMS et autres fonctionnalités « modernes » comme les conversations de groupe, les statuts de lecture, etc.

Messages propose dans la foulée quelques fonctions supplémentaires : insertion de gif, Smart Reply pour répondre rapidement à certaines questions, la prévisualisation des liens dans l'interface, ou encore détection automatique des messages contenant des codes d'authentification, proposant alors de les copier.

Bien que la version web soit officiellement disponible, son déploiement est progressif. Si vous n'y avez pas encore accès, il suffira donc d'attendre quelques jours. Le service requiert également la dernière version de Messages pour Android.

De notre côté, nous ferons remarquer que Google se met plus ou moins à égalité avec Apple sur la gestion des SMS depuis un ordinateur. Ce qui laisse Microsoft dernier, la gestion des SMS par Skype faisant des allers et retours. L'espoir viendra peut-être de Windows 10, mais que de temps il aura fallu pour une fonction aussi basique.

Copié dans le presse-papier !

Dans une révision en cours de déploiement, le service de stockage distant ajoute le support de plusieurs formats pour leur prévisualisation.

Sont ainsi gérés les fichiers DWG (AutoCAD) avec possibilité de commenter, les EPUB – autorisant leur lecture sans nécessiter d'application dédiée – ainsi que les vidéos MXF.

Certains supports sont améliorés, comme les PDF et fichiers PowerPoint, avec l'ajout d'une barre permettant de se rendre facilement à une page précise. Les archives ZIP et RAR affichent quant à elles leur contenu.

Ces prévisualisations plus souples sont disponibles depuis les applications mobiles et l'interface web de Dropbox. L'éditeur espère ainsi faciliter la communication au sein des équipes, centralisant les retours et commentaires dans une même interface, sans nécessiter d'applications spécifiques.

Copié dans le presse-papier !

L'ancien champion du monde de roller et notamment vainqueur des X Games a lancé son service il y a maintenant plus de trois ans (lire notre analyse), mais il n'est sorti de bêta que depuis deux ans seulement.

Après 5 millions d'euros en 2015, la start-up récupère cette fois-ci 10 millions lors d'un nouveau tour de table auprès d’Idinvest, OneRagtime, Breega Capital, Meusinvest et Leansquare, comme le rapporte Forbes.

« L’opérateur télécom international espère ainsi investir massivement dans le marketing et la recherche et développement », toujours selon nos confrères.