du 21 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Aux Nations Unies, la question des robots tueurs fait toujours débat

En août, une centaine d'experts interpellaient les Nations Unies afin d'éviter que la question des robots tueurs ne passe aux oubliettes. En effet, une première réunion était planifiée pour fin août, mais avait finalement été annulée. Celle de la semaine dernière s'est par contre déroulée comme prévu, sous l'égide de l'ambassadeur indien Amandeep Singh Gill.

Suite à cette réunion, il s'est fendu de quelques déclarations sur le sujet, comme le rapporte The Guardian : « Mesdames et messieurs, j'ai des nouvelles pour vous : les robots ne prennent pas le contrôle du monde. Les humains sont toujours aux commandes ». Il ne s'arrête pas en si bon chemin et précise qu'il « pense que nous devons faire attention à ne pas émouvoir ou dramatiser ce problème », faisant ainsi écho aux critiques de certains sur la vitesse des travaux des Nations Unies.

C'est notamment le cas de Mary Wareham, responsable de la division arme à l'ONG Human Rights Watch : « Les pays n'ont pas le temps [...] de gaspiller du temps juste pour parler de ce sujet, car les entreprises de défense et les militaires du monde entier dépensent beaucoup d'argent » pour mettre au point des armes qui sélectionnent et tuent sans contrôle humain.

Dans tous les cas, un consensus sur la question des robots tueurs reste pour le moment une perspective lointaine pour Amandeep Singh Gill. Une nouvelle réunion de deux semaines sur le sujet pourrait avoir lieu l'année prochaine. Affaire à suivre, donc.

chargement Chargement des commentaires...