du 15 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Aux États-Unis, la FDA autorise un neuroleptique connecté

La Food and Drug administration (FDA) approuve officiellement le médicament Abilify MyCite. Il s’agit d’une version modifiée du Abilify (autorisé en 2002, pour traiter la schizophrénie et les troubles bipolaires) comportant un capteur comestible, ce dernier a été autorisé par la FDA en 2012.

Le fonctionnement est le suivant : lorsque le médicament est ingéré, le capteur émet un signal électrique, récupéré par un patch se trouvant sur le corps du patient. Ce dernier communique en Bluetooth avec une application sur son smartphone.

Les patients peuvent ainsi suivre le rythme de prise de leur médicament, mais aussi partager cette information avec leur médecin qui peut ainsi vérifier que sa prescription est correctement suivie.

De son côté, la FDA explique qu’elle « soutient le développement et l'utilisation de nouvelles technologies dans les médicaments avec ordonnance ». Un premier pas vers d'autres médicaments du même genre ?

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Une dizaine de départements sont concernés par cette réorganisation. Pour rappel, elle a été mise en place afin de libérer la bande des 700 MHz pour les opérateurs de téléphonie mobile et la 4G. Comme nous l’avons déjà expliqué, il suffit de relancer une recherche des chaînes pour retrouver les éventuelles disparues.

L'ANFR note par contre que, « sur la zone de Dax, il existe un risque de perte des chaînes locales et sélection du programme "France 3 Toulouse" au détriment du "France 3 Bayonne" ». Il faudra alors passer par une recherche manuelle.

Tous les détails de cette troisième phases sont disponibles ici.

Copié dans le presse-papier !

Alors qu'elle est en vente depuis près de deux ans, le fabricant va déployer dès demain une mise à jour de sa balance pour… supprimer la mesure de la vitesse d'onde de pouls. Le fabricant indique avoir récemment découvert que cette information « peut être soumise à un autre type d'approbation réglementaire », sans donner plus de détail.

Dans une foire aux questions détaillée, il explique qu'il n'est pas possible de refuser la mise à jour. Les données de la vitesse d'onde de pouls ne seront plus visibles dans l'application ou sur le Dashboard en ligne Health Mate, mais seront téléchargeables (fichier CSV).

La Body Cardio sera alors encore plus proche de la balance Body+ (vendue tout de même 70 euros de moins), mais elle conserve (entre autres) la mesure de la fréquence cardiaque en plus. Un programme de  compensation est mis en place et tous les clients sont contactés par email pour en être informés. Si Nokia ne le détaille pas, d'après les retours de plusieurs clients il serait question d'un bon d'achat de 30 euros ou de la possibilité de retourner la balance afin d'être remboursé de son achat.

« Bien que les ventes de la Body Cardio aient été suspendues pour le moment, elles reprendront au cours des prochains mois sans la mesure de la vitesse d’onde de pouls » ajoute enfin le constructeur.

Copié dans le presse-papier !

Jusqu'à présent, l'application du revendeur se contentait principalement de servir de relai afin de configurer les appareils exploitant l'assistant numérique Alexa (famille Echo).

Des mises à jour sont en cours de déploiement (sur Android d'abord, iOS dans un second temps) pour ajouter Alexa à… l'application Alexa : l'utilisateur peut désormais se servir de la reconnaissance vocale, comme avec une enceinte connectée.

Pour rappel, Google Assistant peut également être utilisé sur un smartphone depuis le début. Contrairement à ce dernier, il n'est par contre pas possible de lancer l'application Alexa avec des mots clés : il faudra l'ouvrir manuellement avant de profiter de l'assistant numérique.

Pour rappel, Alexa n'est toujours pas disponible en France et/ou en français.

Copié dans le presse-papier !

Sur le quatrième trimestre, la société a engrangé 3,3 milliards de dollars de revenus, une hausse de 32,6 % en un an. Cette progression vient notamment de celle du nombre d'abonnés, huit millions étant arrivés sur la période, dont six millions en dehors des États-Unis. L'EBITDA se situe à 313 millions de dollars.

Cette croissance a plus que plu à la bourse, la valorisation du groupe dépassant les 100 milliards de dollars. Les séries originales, principalement The Crown, Black Mirror et Stranger Things, sont citées comme moteurs de cette bonne santé.

En parallèle, Rodolphe Belmer devient le dixième membre du conseil d'administration du groupe. Il est directeur général du premier opérateur français de satellite, Eutelsat, après une carrière à Canal+, dont il était devenu directeur général en 2012.

Copié dans le presse-papier !

Le fabricant affirme qu'il est « le premier au monde à franchir le cap des 512 Go de capacité dans une carte microSDXC ». Elle est certifiée Video Speed Class 10, ce qui signifie que les débits sont de 10 Mo/s au minimum en écriture. De son côté, le constructeur ajoute qu'elle peut grimper jusqu'à 80 Mo/s.

La carte microSDXC de 512 Go sera disponible en février, pour un prix qui n'a pas été précisé. La fiche produit (avec assez peu de détails techniques) se trouve par ici.