du 27 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Le président de l'autorité des télécoms, Ajit Pai, propose une interdiction d'utiliser certains fonds publics pour acheter des équipements de certaines entreprises, qui poseraient des risques de sécurité pour les réseaux américains.

« Des portes dérobées vers nos réseaux dans des routeurs, switchs (ou virtuellement tout type d'équipements télécom) peuvent fournir un boulevard à des États hostiles pour injecter des virus, des attaques par déni de service, le vol de données et plus » s'inquiète-t-il, appelant à un consensus bipartisan.

Comme le relève Reuters, il n'a pas précisé quelles entreprises sont concernées. Pourtant, vendredi 23 mars, il a déclaré partager les craintes du Congrès sur les risques d'espionnage que poserait le chinois Huawei.

Les parlementaires ont déjà barré la route du groupe à plusieurs reprises, notamment chez AT&T, cinq ans après de premières accusations de l'administration Obama.

Aux États-Unis, la FCC veut bannir des sociétés « dangereuses » dans les réseaux publics
chargement Chargement des commentaires...