du 17 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Aux États-Unis, la FCC supprime des règles anti-concentration des médias

La commission fédérale des communications (FCC) a supprimé l'interdiction de détenir un journal et une chaine de télévision dans la même zone, ou de disposer de deux chaines locales quand il n'y en a pas au moins huit en concurrence.

La décision devrait profiter au Sinclair Broadcast Group, le principal propriétaire de chaines locales outre-Atlantique, qui acquiert à tours de bras les stations locales. Au point d'inquiéter des élus. Il y a quelques jours, deux sénateurs démocrates ont réclamé une enquête du Congrès contre Ajit Pai, le président de la FCC.

Ils s'interrogent fortement sur les liens entre la commission et le groupe Sinclair, sur lequel la commission a refusé de se justifier. Ce vote s'inscrit dans un mouvement de dérégulation massive des télécoms, entamée cette année par l'administration républicaine.

Elle devrait passer une nouvelle étape avec le retrait de la neutralité du Net, annoncée pour décembre.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Nous indiquions hier que le réseau social n'allait plus rémunérer directement les médias qui produisent des vidéos, mais leur proposer plutôt d'utiliser son offre publicitaire. C'est désormais officiel.

Dans un billet de blog, Facebook indique que les vidéos appréciées par les utilisateurs seront désormais mieux mises en avant dans leur flux principal, notamment lorsqu'un utilisateur va régulièrement voir celles de tel ou tel compte. Il en sera de même pour le service Watch. L'annonce de la publication d'un nouveau contenu par un créateur à ses fans est aussi facilitée.

Bref, Facebook recrée YouTube, ses tendances et ses abonnements. Espérons que la société fera attention à ne pas tomber dans les mêmes écueils sous peine de voir aussi le monde de la publicité lui tomber dessus.

Car ces annonces sont bien entendu intéressées. Facebook profite de l'occasion pour évoquer ses solutions en matière de monétisation avec de nouvelles règles pour les coupures publicitaires et le pre-roll (six secondes) qui arrive au début de l'année prochaine. Le contenu sponsorisé par une marque est également ouvert à l'ensemble des pages désormais.

Copié dans le presse-papier !

Google inaugure une nouvelle fonctionnalité pour son outil Trips. Elle fait appel au « machine learning » pour informer les internautes du meilleur moment pour réserver leur voyage, en fonction des expériences passées des autres. Une idée reprise à plusieurs comparateurs de prix pour les voyages, comme Kayak et Skyscanner.

De plus, Google Trips devient capable de repérer les réductions pouvant être obtenues en commandant un vol et un hôtel au travers de services comme Expedia ou Orbitz. Une nouvelle qui ne devrait pas faire plaisir aux comparateurs de prix spécialisés dans ce domaine.

Copié dans le presse-papier !

Les députés ont récemment corrigé la situation en matière de calcul de la TVA pour les opérateurs qui intègrent une offre de presse à leurs forfaits afin d'améliorer leurs marges, dans le cadre du projet de loi de finances 2018.

Les sénateurs ont de leur côté renforcé le dispositif et introduit une date d'application au 1er juin plutôt qu'au 1er janvier. Celle-ci a été confirmée lors de l'examen par la commission des finances de l'Assemblée nationale. Un amendement a bien tenté de revenir à une mise en place dès le 1er janvier, mais il a été rejeté.

Il y a quelques jours, Alain Weill plaidait sa cause à l'Assemblée afin d'expliquer que sa volonté était avant tout de sauvegarder le secteur de la presse en proie à des difficultés financières. C'est donc lors de la prochaine séance publique que tout va se jouer.

Là encore, un amendement déposé par plusieurs députés tentera de faire revenir le texte à une application au 1er janvier, le gouvernement semblant s'orienter vers un consensus en coupant la poire en deux : au 1er mars. « S’il est légitime de ménager un délai d’entrée en vigueur afin de permettre aux opérateurs d’adapter ces offres aux nouvelles règles fiscales et de mettre à jour les logiciels de facturation, un délai de deux mois est suffisant » est-il précisé dans l'exposé des motifs.

La stratégie des opérateurs est désormais de mettre en avant la situation des journaux français pour défendre leurs choix. Gérald Darmanin indiquait au Sénat que Bercy ne comptait pour autant pas mettre en pause les redressements fiscaux en cours.

Copié dans le presse-papier !

Dans sa dernière version bêta, le client Steam dispose d'une nouvelle option plutôt surprenante : la « pré-mise en cache de shaders ». L'idée est de laisser Steam observer quels shaders sont utilisés par votre ordinateur lors du lancement des jeux (ce qui se traduit par l'envoi de nombreuses données à la plateforme).

Le client rapatrie ensuite des shaders pré-compilés adaptés à votre matériel. Ceci permet aux jeux exploitant Vulkan et OpenGL de profiter de temps de chargement plus courts, et d'un framerate plus stable, en théorie.

Le tout au prix d'une utilisation de bande passante qui explose, le client Steam envoyant les shaders à sa maison mère pour les faire analyser et compiler. De quoi faire hurler les utilisateurs à l'enveloppe data ou au débit limité.

Copié dans le presse-papier !

Fin 2015, Amazon retirait de sa boutique en ligne les Apple TV et autres Chromecast de Google au niveau mondial. Depuis, la guerre entre les trois protagonistes fait régulièrement parler d'elle. Dernier fait en date : YouTube disparait des produits Echo Show et Fire TV.

Mais la situation est en train d'évoluer. Un porte-parole d'Amazon a indiqué à CNet.com que les produits Apple et Google seront prochainement de retour. Les fiches produit sont déjà aux États-Unis (ici et par exemple), mais pas encore les stocks. Hasard ou non du calendrier, ce retour en grâce arrive une semaine après le retrait de YouTube.

Interrogé par nos confrères, Google explique qu'il est en discussions avec Amazon et « espère pouvoir parvenir à un accord pour résoudre ces problèmes rapidement ». La suite au prochain épisode.