du 07 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

L'entreprise l'a officiellement reconnu mardi, comme l'indique Reuters, mais sans donner le moindre détail sur le nombre de comptes touchés et la nature des informations dérobées.

« Nous avons informé les clients dont les comptes pourraient avoir connu un accès non autorisé et leur avons proposé de surveiller la situation de leur compte pendant un an ainsi qu’un service de protection contre le vol », indique simplement un porte-parole HSBC à nos confrères.

Aux États-Unis, des comptes clients HSBC piratés, l'ampleur des dégâts inconnue
chargement Chargement des commentaires...