du 23 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

C'est la gamme CS500 qui apportera cette possibilité, annonce la société. Les EPYC 7000 seront ainsi disponibles à compter de cet été.

Ils seront proposés dans des châssis 2U, en configuration à quatre nodes double-socket et deux ports PCIe 3.0 x16, mais également avec un seule node mais une plus large capacité mémoire. Aucun tarif n'a pour le moment été annoncé.

Au tour de Cray de proposer des processeurs EPYC d'AMD dans ses serveurs
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

« Ça va nous permettre d’avoir un Qwant encore plus performant et de meilleure qualité alors qu’il reçoit de plus en plus de demandes ». Tristan Nitot revient sur la migration de Qwant sur Microsoft Azure.

Dans un billet de blog, le « Vice-Président Advocacy » de Qwant justifie le choix de l’entreprise américaine : « Nous avons tout d’abord essayé de travailler avec d’autres acteurs français et européens, mais Microsoft, avec son Cloud Azure, nous permet de faire des calculs de type FPGA et supporte aussi Kubernetes, ce qui est important pour nous et n’est pas encore suffisamment au point chez d’autres acteurs ».

Ce choix de passer par les serveurs Microsoft, entreprise déjà partenaire en particulier sur l’indexation des images (via Bing) et comme régie publicitaire, est donc assumé. « Nous indexons déjà 20 milliards de pages sur notre infrastructure, et donc nous voulons en indexer 80 milliards de plus sur des machines Azure. Nous conserverons de la capacité d’indexation sur notre infra et nous la ferons même grandir car il est essentiel de ne pas être trop dépendant d’un fournisseur, quel qu’il soit ».

Copié dans le presse-papier !

Après un très court teaser, Microsoft annonce cette version en réalité augmentée du célèbre jeu qui fête ses 10 ans. La mécanique du jeu est sans surprise : « explorez votre quartier pour trouver des blocs et des créatures pour vos builds. Ensuite, n'importe quelle surface plane est une opportunité de construire ».

La FAQ officielle permet d'apprendre quelques détails intéressants. Il faudra par exemple disposer d'un smartphone avec Android 7 ou iOS 10 minimum. Les bêtas fermées seront lancées cet été sur les deux plateformes mobiles, et de plus amples informations seront données au MINECON.

Un site dédié pour être informé des nouveautés, voire de participer à la bêta est disponible par ici.

Copié dans le presse-papier !

Ce n'est pas une surprise, loin de là, puisque Valérie Pécresse (présidente de l'Île-de-France) l'avait déjà annoncé en 2016. En septembre de l'année dernière, les premières expérimentations étaient lancées. Désormais, juillet 2019 est la date visée pour l'ouverture à tous.

Finalement, il faudra attendre fin septembre, comme l'indique le groupe RATP sur Twitter : « L’achat et la validation du titre de transport seront possibles depuis tous les téléphones mobiles compatibles »

Les terminaux Android sont évoqués, mais pas un mot sur les iPhone. Le communiqué reste par contre très vague sur les smartphones compatibles, hormis quelques modèles Samsung. Pendant la phase de test, seules les cartes SIM Orange étaient prises en charge (l'opérateur détient une partie de la start-up Wizway derrière cette expérimentation).

La région Île-de-France affirme néanmoins que ce service sera « préinstallé sur les téléphones Samsung » et fonctionnera « quel que soit leur opérateur téléphonique ». Elle ne précise rien pour les autres fabricants.

Copié dans le presse-papier !

Encore loupé. Les amendements visant à ce que les logiciels libres soient utilisés « en priorité » au sein des écoles et collèges n’ont pas été adoptés par le Sénat. Ils n’ont même pas été débattus, puisque les services de la Haute assemblée les ont jugé irrecevables, car dépourvus de lien direct avec le projet de loi « pour une école de la confiance » porté par le gouvernement.

Copié dans le presse-papier !

En novembre dernier, à Versailles, la 26e Conférence générale des poids et mesures (CGPM) votait à l'unanimité les nouvelles définitions pour le kilogramme, le kelvin, la mole et l'ampère. La date d'entrée en vigueur des nouvelles définitions étaient programmée pour aujourd'hui, 20 mai.

Une petite révolution dans le monde de la mesure puisque l'ensemble des unités est désormais défini par des constantes physiques. Un changement important pour la science, toujours en quête de précision.