du 06 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Selon Richard Burr, le président du comité du renseignement du Sénat, hier, le risque reste bien présent. Le traumatisme de l'ingérence russe dans la dernière élection présidentielle reste vif, à l'approche des élections législatives de mi-mandat en novembre.

Plusieurs grands groupes se sont rencontrés dernièrement, pour parler stratégie. Facebook fait le tour des médias pour présenter une « war room » flambant neuve à Menlo Park, destinée à surveiller les activités anormales sur son réseau.

Au Sénat américain, les réseaux sociaux jugés vulnérables aux manipulations politiques
chargement Chargement des commentaires...