du 28 mai 2020
Date

Choisir une autre édition

Au Sénat : « la crise sanitaire ne doit en aucun cas servir d’alibi aux opérateurs »

Cet avertissement a été lancé par Hervé Maurey, président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable. Il auditionnait hier Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement.

Il affirmait ainsi que seuls les retards pleinement justifiés par le confinement pourraient être tolérés : « Nous maintenons une très forte pression dans le tube ». Dans tous les cas, les reports ne pourront pas dépasser « trois mois et demi ». « Dans les deux semaines à venir », les opérateurs devront faire un état des lieux de leurs programmes de déploiement, et une attention particulière sera portée sur les pylônes en zones blanche dans le cadre du New Deal. 

Patrick Chaize en profite pour revenir sur le cas du guichet France Très Haut Débit : « il est indispensable qu‘[il] soit enfin doté des crédits nécessaires à la généralisation de la fibre sur l’ensemble du territoire d’ici 2025 ». Pour rappel, il a réouvert en octobre dernier, après deux ans de demande de la part des collectivités. 

Hervé Maurey conclut : « la crise sanitaire a rappelé au gouvernement que la couverture numérique du territoire devait constituer une priorité absolue de son action. Il doit enfin se montrer à la hauteur de cette exigence ».

chargement Chargement des commentaires...