du 01 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Au Royaume-Uni, Google attaqué pour avoir pisté des millions d'iPhone

La Haute Cour de Londres accueille une action collective à l'encontre de Google, accusée d'avoir contourné une protection du navigateur Safari, entre entre juin 2011 et février 2012, pour sa régie publicitaire DoubleClick.

Simplement nommée « Google You Owe Us » (Google, tu nous es redevable), la campagne argue que les 5,4 millions de possesseurs d'iPhone britanniques de l'époque ont été suivis par Google sans leur autorisation, ni celle d'Apple. De quoi violer la loi britannique sur la protection des données.

Sur iOS et macOS, Google exploitait une faiblesse dans l'implémentation de Do Not Track. Ici, elle n'autorisait que le dépôt des cookies du site visité, et non des tiers éventuellement intégrés à la page. En envoyant un formulaire invisible, via un iFrame, Google réussissait à envoyer tous les cookies qu'il souhaitait.

Révélée en 2012, la méthode a été aussitôt abandonnée par le groupe américain. Le responsable de la campagne, Richard Lloyd, pense que chaque personne lésée pourra recevoir plusieurs centaines de livres en compensation. Google s'est déjà acquitté de 22,5 millions de dollars aux États-Unis pour ce contournement de Safari.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, les deux protagonistes tenaient hier une conférence de presse commune. Sans grande surprise, il était question de la découverte de nouvelles exoplanètes : Kepler 80g et Kepler 90i.

Comme son nom l'indique, Kepler 80g est la sixième exoplanète du système Kepler 80. 80a désigne l'étoile, ensuite les astres sont numérotés 80b, 80c, 80d... en fonction de leur orbite. Plus intéressante, Kepler 90i est donc la huitième de la famille, ce qui fait de Kepler 90 « le premier système solaire composé de huit planètes en orbite découvert en dehors du nôtre ».

Jusqu'à présent, les scientifiques utilisaient des logiciels automatisés et des analyses manuelles pour identifier les exoplanètes, grâce à la méthode dite du transit (voir cette actualité). Chris Shallue de Google explique qu'il a développé avec la NASA un modèle d'apprentissage automatique capable de traiter les signaux afin d'arriver à ce résultat.

Pour le moment, 670 étoiles des 200 000 observées par Kepler ont été passées à la moulinette de l'intelligence artificielle, d'autres résultats pourraient donc arriver ultérieurement.

Copié dans le presse-papier !

Comme prévu, le nouvel iMac Pro d'Apple est proposé sur la boutique en ligne de la marque. Tarif de départ : 5 499 euros. Cette version de base intègre un Xeon à huit cœurs (jusqu'à 4,2 GHz), 32 Go de mémoire, une Radeon RX Vega 56 et un SSD de 1 To. Une autre configuration propose une Vega 64 et 64 Go de mémoire pour 7 179 euros.

Au maximum, la machine pourra coûter 15 539 euros, ce qui n'est pas forcément un record pour Apple. En effet, une édition en or 18 carats de sa Watch avait été proposée, à un tarif de 18 000 euros à l'époque. Elle a été arrêtée depuis.

Quoi qu'il en soit, cette mise en vente n'apporte pas que des bonnes nouvelles pour les adeptes de la marque. En effet, les sites spécialisés Apple, qui vivent en partie des affiliations générées depuis la boutique de la marque, ont été notifiés que comme tout nouveau produit, cet iMac Pro n'était pas concerné par le programme de rémunération.

C'est également le cas des iPhone X, Apple Watch Edition et Apple TV 4K, pourtant déjà disponibles depuis un moment. La marque semble une fois encore ne pas tellement se préoccuper de son écosystème et du financement des sites qui la suivent pourtant depuis des années.

Copié dans le presse-papier !

Reddit et Microsoft ont conclu un nouveau partenariat autour de la recherche en ligne et de la « business intelligence ». Pour faire court, Bing est désormais capable de faire ressortir dans ses résultats des contenus pertinents publiés sur Reddit.

Taper le nom d'un subreddit en montrera les posts les plus populaires, et rechercher le nom d'une célébrité fera ressortir toute séance de questions/réponses (AMA) à laquelle elle aurait participé. Enfin, des contenus publiés sur Reddit pourront également être trouvés avec diverses requêtes, « lorsque c'est pertinent ».

Le partenariat prévoit également que Power BI, l'outil d'analyse de Microsoft à destination des entreprises, sera capable de mesurer la popularité d'une marque sur Reddit. Des tâches simples comme le comptage des mentions seront présentes, mais une « intelligence artificielle » permet également de mesurer leur tonalité, positive, neutre ou négative.  

Copié dans le presse-papier !

Annoncé à la WWDC, l'outil est désormais disponible sous la forme d'une bêta accessible par ici. Il va permettre de savoir combien d'appareils ont lu un podcast, pour quelle durée, et donc d'établir des métriques qui seront sans aucun doute utilisées pour séduire d'éventuels annonceurs.

Les données sont bien entendu agrégées de manière anonyme, aucune information n'étant donnée sur un appareil ou un utilisateur en particulier. Elles pourraient faciliter la monétisation des podcasts, qui reste difficile en l'absence de véritable dispositif de mesure d'audience.

D'autant que les géants comme Apple se refusent pour le moment à proposer une offre payante, à l'épisode ou par abonnement. Une stratégie que certains tentent de développer, comme l'a montré récemment l'équipe des Croissants.

Copié dans le presse-papier !

Les députés ont récemment corrigé la situation en matière de calcul de la TVA pour les opérateurs qui intègrent une offre de presse à leurs forfaits afin d'améliorer leurs marges, dans le cadre du projet de loi de finances 2018.

Les sénateurs ont de leur côté renforcé le dispositif et introduit une date d'application au 1er juin plutôt qu'au 1er janvier. Celle-ci a été confirmée lors de l'examen par la commission des finances de l'Assemblée nationale. Un amendement a bien tenté de revenir à une mise en place dès le 1er janvier, mais il a été rejeté.

Il y a quelques jours, Alain Weill plaidait sa cause à l'Assemblée afin d'expliquer que sa volonté était avant tout de sauvegarder le secteur de la presse en proie à des difficultés financières. C'est donc lors de la prochaine séance publique que tout va se jouer.

Là encore, un amendement déposé par plusieurs députés tentera de faire revenir le texte à une application au 1er janvier, le gouvernement semblant s'orienter vers un consensus en coupant la poire en deux : au 1er mars. « S’il est légitime de ménager un délai d’entrée en vigueur afin de permettre aux opérateurs d’adapter ces offres aux nouvelles règles fiscales et de mettre à jour les logiciels de facturation, un délai de deux mois est suffisant » est-il précisé dans l'exposé des motifs.

La stratégie des opérateurs est désormais de mettre en avant la situation des journaux français pour défendre leurs choix. Gérald Darmanin indiquait au Sénat que Bercy ne comptait pour autant pas mettre en pause les redressements fiscaux en cours.