du 06 juillet 2018
Date

Choisir une autre édition

L'annonce peut paraître surprenante, mais il s'agit d'un sujet très important pour le centre national de la recherche scientifique : « Des scandales sanitaires sur des dispositifs médicaux ont montré la nécessité pour des patients de pouvoir remonter l'origine d'implants frelatés responsables de complications cliniques ».

Problème, il n'est pas toujours facile de remonter à l'origine d'un implant, surtout lorsqu'il est resté plusieurs années dans un organisme vivant. La solution des chercheurs permet donc « "d'étiqueter" chimiquement un implant à l'échelle moléculaire ».

Voici le principe de fonctionnement : « les chercheurs ont utilisé des polymères, de grandes molécules composées de deux types de sous-unités de base dont l'enchaînement constitue un code, à l'image des suites de 0 et de 1 en informatique ».

Pour le CNRS, il s'agit d'une avancée significative dans la lutte anti-contrefaçon et la traçabilité de matériaux pour la santé. Les travaux ont fait l'objet d'une publication dans Angewandte Chemie International Edition le 5 juillet.

Au CNRS, une « étiquette moléculaire » pour la traçabilité des implants médicaux
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

En mars, Uber cédait ses activités en Asie du Sud-est à son concurrent Grab et devenait actionnaire de ce dernier (à hauteur de 27,5 %).

L'autorité de la concurrence singapourienne avait annoncé cet été qu'elle prononcerait une amende car cette fusion nuit à la concurrence. Le montant est désormais connu : 13 millions de dollars singapouriens, soit 8,1 millions d'euros au cours du jour. Dans le détail, Uber écope de 6,6 millions de dollars (4,1 millions d'euros) et Grab de 6,4 millions de dollars (4 millions d'euros).

Parmi les griefs de l'autorité de la concurrence : une hausse de 10 à 15 % des tarifs depuis la fusion, une baisse du nombre de points gagnés par les chauffeurs avec une monétisation plus difficile de ces derniers et le passage en force de contrats d'exclusivité.

L'amende est donc assortie de mesures pour laisser de la place aux concurrents et baisser le prix des courses.

Copié dans le presse-papier !

Après les iPhone Xs (Max), nos confrères s'attaquent à la quatrième génération de la montre connectée d'Apple. Sans grande surprise, elle obtient exactement la même note que la précédente version : 6 sur 10.

L'écran et la batterie peuvent être remplacés, même si l'opération n'est pas simple. Par contre, l'utilisation de résine rend la plupart des réparations au niveau de la carte mère caduque et des microsoudures sur le boîtier ne facilitent pas les opérations.

Copié dans le presse-papier !

Craig Newmark, derrière le site de petites annonces, a signé un chèque de 20 millions de dollars. The Markup est fondé par Julia Angwin et Jeff Larson, connus outre-Atlantique pour plusieurs enquêtes chez ProPublica. L'entreprise est dirigée par Sue Gardner, ex-directrice générale de la fondation Wikimedia.

Le but : explorer les dessous de la Silicon Valley, les technologies et leurs effets sur la société. Chez ProPublica, ils avaient notamment révélé le tri ethnique permis par les outils publicitaires de Facebook, ainsi qu'un biais racial dans les scores de risque criminel.

Copié dans le presse-papier !

Android Studio vient de paraître en version 3.2, avec bon nombre de nouvelles fonctionnalités à la clé.

Le support des Slices d’Android 9.0 Pie est ainsi pleinement intégré. Il s’agit pour rappel du pendant Google des raccourcis Siri dans iOS. Les développeurs déclarent les fonctionnalités qui seront ensuite affichées dans les suggestions de recherche et Assistant.

Sample Date est également un apport important. Il est en quelque sorte l’équivalent d’un lorem ipsum pour les données. Il permet ainsi de remplir tout ou partie d’une application avec des données test, pour visualiser un résultat qui dépendrait autrement de calculs.

Android Studio 3.2 introduit également l’AAB (Android App Bundle), un nouveau format de publication pour obtenir des APK plus petits. Côté serveurs, Dynamic Delivery peut optimiser l’APK pour servir une version adaptée à chaque appareil. Google encourage évidemment au passage à l’AAB.

Outre ces fonctions, Android Studio inclut plusieurs améliorations et mises à jour. Par exemple, un assistant « Quoi de neuf » liste les apports d’une mise à jour après son installation. Le support de CMake est renforcé, la plateforme IntelliJ passe en version 2018.1.6, Kotlin peut-être utilisé avec le SDK Android Pie et des Snapshots sont enfin disponibles dans l’émulateur.

Android Studio est disponible au téléchargement pour Linux, macOS et Windows. Les développeurs ayant déjà la mouture 3.1 peuvent installer la mise à jour depuis le menu correspondant. Les autres pourront récupérer l’environnement depuis son site officiel.

Copié dans le presse-papier !

La date de son anniversaire fait débat, même au sein des employés du géant du Net. Dans le doute, autant le fêter deux fois… Après un premier billet de blog le 4 septembre (première date anniversaire), rebelote en cette fin septembre alors que le 27 approche (seconde date anniversaire).

Cette fois-ci, c'est de l'avenir dont il est question et, bien évidemment, cela passera par l'intelligence artificielle, le machine learning et la personnalisation toujours plus forte des réponses. « La recherche n’est pas parfaite et nous en sommes très conscients » reconnaît Ben Gomes (vice-président de Google) durant une conférence de presse.

Les deux prochaines décennies seront tournées vers trois axes de développement selon le moteur de recherche. Tout d'abord, aller au-delà de simples réponses « pour vous aider à reprendre vos tâches là où vous en étiez et découvrir de nouveaux intérêts et loisirs ».

Vous pourrez ajouter du contenu personnalisé aux « Collections » de recherche (regroupement autour d'un thème commun). Le déploiement commencera cet automne et toute ressemblance avec des « Stories » sur les réseaux sociaux ne serait certainement que fortuite...

Le fil des contenus de Google (Feed) va changer de design et de nom pour devenir Discover. Parmi les nouveautés, un en-tête sur les cartes expliquant pourquoi vous la voyez.

Enfin, dernier changement annoncé par Google : le passage à une recherche plus visuelle. L'accent sera également mis sur la reconnaissance d'objet. Dans cette optique, Google Lens sera prochainement intégré à Google Images.