du 26 février 2020
Date

Choisir une autre édition

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives explique que des chercheurs d’unités mixtes « sont parvenus à comprendre le comportement de molécules extractantes utilisées dans le cadre du recyclage et de la décontamination des métaux, mais aussi de l’extraction des plantes ou la formulation de biodiesel ».

Selon le CEA, « cette découverte répond à un mystère irrésolu depuis les années 1960 : des agrégats moléculaires aussi furtifs que polymorphes sont responsables de l’efficacité de l’extraction des molécules d’intérêt. La compréhension de ces mécanismes devrait permettre d’optimiser les procédés en exploitant au mieux les synergies de ces extractants détergents ». 

L’intérêt industriel de cette technique a déjà fait l’objet de trois publications et d’une demande de brevet le 17 janvier par le CEA, le CNRS et l’université Regensburg.

Au CEA, « bientôt des procédés plus verts pour le recyclage des métaux »
chargement Chargement des commentaires...