du 02 novembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Atlas : EA dévoile sa plateforme cloud gaming pour les joueurs et les développeurs

Après Stream de Google et xCloud de Microsoft, c'est au tour du géant du jeu vidéo d'en dire plus sur sa stratégie à long terme dans le domaine.

Il avait déjà déclaré travailler sur un service maison à l'occasion de l'E3 de juin dernier, mais sans grand détail. Dans un long billet de blog, Ken Moss, actuel CTO d'EA, évoque la façon dont il voit évoluer les jeux vidéo dans les prochaines années.

Pour lui, le secteur est à un point d'inflexion technique, où des domaines comme l'IA, le cloud ou les fonctionnalités sociales vont commencer à être exploités de manière conjointes. C'est là que le projet Atlas entre en scène.

Il implique actuellement 1 000 employés d'EA et une douzaine de studios. Il prend la forme d'une plateforme construite autour du moteur Frostbite, qui doit offrir aux développeurs des services d'intelligence artificielle et de sociabilité, afin de concevoir une nouvelle génération de jeux.

L'idée de fond est de ne plus séparer les outils de développement du cloud, qui serait utilisé pour certaines fonctionnalités, mais que toutes ces phases se déroulent au sein d'un même écosystème, à la manière de ce que propose Microsoft avec Azure.

Il s'agit sans doute aussi d'une manière pour EA de reprendre la main sur de nombreux aspects de ses jeux, et d'être au centre d'un ensemble consacré aux développeurs et aux joueurs, plutôt que de laisser des tiers s'en emparer.

Pour le client final, Atlas sera ainsi une plateforme de jeu en streaming promise comme fonctionnelle sur les environnements mobiles, mais s'adapter à équipements de meilleure qualité, comme un écran Ultra HD avec HDR.

Comme ses concurrents, la société met en avant une expérience unique à travers différents appareils, mais ne parle pas encore précisément du modèle économique. Si le géant vante la capacité de ce projet à aider les petits développeurs et autres indépendants, on ne sait pas encore quelle forme Atlas prendra exactement pour eux.

Aucune échéance n'est d'ailleurs donnée, le projet devant sans doute se dérouler sur le long terme. Pourtant l'enjeu est de taille, même pour EA : ne pas se laisser distancer par la concurrence, embarquant avec elle ceux qui feront les jeux vidéo de demain.

chargement Chargement des commentaires...