du 23 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Les deux partenaires indiquent avoir signé « un contrat d’un an dédié à l’étude et à la préparation d’une mission visant à aller sur la Lune », avant 2025. Si elle est confirmée, la mission utilisera une fusée Ariane 64 avec quatre boosters, pouvant emporter jusqu'à 8,5 tonnes de charge utile.

« L’objectif de cette mission serait l’exploitation du régolithe, un minerai duquel il est possible d’extraire eau et oxygène, permettant ainsi d’envisager une présence humaine autonome sur la Lune; et aussi de produire le carburant nécessaire à des missions d’exploration plus lointaine », explique ArianeGroup.

La société sera épaulée par les Allemands de PT Scientists pour l'atterrisseur et les Belges de Space Applications Services pour les équipements de communication et le segment au sol. « L’utilisation des ressources spatiales pourrait se révéler la clé d’une exploration durable de la Lune », affirme le communiqué.

ArianeGroup et l'ESA envisagent « une présence humaine autonome sur la Lune »
chargement Chargement des commentaires...