du 07 avril 2020
Date

Choisir une autre édition

Le gendarme des télécoms récupère déjà plusieurs informations auprès des opérateurs et fournisseurs d’accès dont il se sert pour établir des observatoires (marché des télécoms, déploiement de la fibre, qualité de service, etc.).

Il ajoute une nouvelle corde à son arc dont l’objectif est de « mieux comprendre les enjeux environnementaux du secteur et informer les pouvoirs publics et les utilisateurs sur l’impact de leurs usages par la publication annuelle d’un baromètre vert au sein de son rapport sur l’état d’internet en France ».

« Les indicateurs collectés portent sur les émissions de gaz à effet de serre produits par les principaux opérateurs de télécommunications sur leurs réseaux et sur la consommation électrique des box utilisés par leurs clients », explique le régulateur.

Pour rappel, le gouvernement a lancé il y a quelques semaines des travaux avec l’Ademe « sur l’obligation de rendre disponible et public l’impact carbone de sa consommation numérique à chaque consommateur dès fin 2021». 

Arcep : « collecte d’informations sur l’impact environnemental des télécoms (réseaux, terminaux) »
chargement Chargement des commentaires...