du 16 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

La société a passé plusieurs années difficiles après ses déboires dans le nucléaire à cause de sa filiale Westinghouse, mais elle a visiblement trouvé le moyen de rebondir.

Après des pertes de plus de 965 milliards de yens (7,3 milliards d'euros) sur l'année fiscale 2016, 2017 est synonyme de bénéfices avec 804 milliards de yens (6 milliards d'euros). La société évite ainsi la radiation de la bourse de Tokyo.

Toshiba espérait boucler la vente de sa division Memory avant le 31 mars (date de clôture des comptes), mais ce n'est toujours pas le cas. La société attend en effet le feu vert des autorités chinoises.

Après des années de disette, Toshiba dégage un bénéfice de plus de 6 milliards d'euros
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le constructeur japonais marche sur les traces de Nintendo et ses consoles rétro, les Nintendo Classic Mini, avec la PlayStation.

45 % plus petit que l'originale, cet appât à trentenaires nostalgiques inclura 20 jeux dont seuls cinq sont listés pour le moment : Final Fantasy VII, Jumping Flash!, Ridge Racer Type 4, Tekken 3 et Wild Arms. Il sera fourni avec deux manettes.

Copié dans le presse-papier !

Via sa régie M6 Publicités, le groupe audiovisuel vient d'annoncer avoir pris une participation majoritaire dans la société française qui compte 15 000 influenceurs.

Elle « met en place et pilote des campagnes d’influence au niveau international, et compte parmi ses clients des grands groupes de l’univers du luxe, de la beauté, de la mode, des vins et spiritueux, de la high-tech ou encore de l’automobile » précise le communiqué.

Elle compte aussi une plateforme technologique : Sociaddict. Propriétaire, elle permet de « combiner l’analyse quantitative mais aussi qualitative de la base de données d’influenceurs de Ctzar, afin de piloter en temps réel les résultats des campagnes ».  

Copié dans le presse-papier !

Il dispose d'un pavé tactile et d'une croix directionnelle pour se balader facilement dans les menus de la télévision. Il se connecte soit en Bluetooth, soit via son récepteur Unifying livré dans le bundle. Il peut donc également être connecté à un ordinateur.

Attention, il n'est pas compatible avec toutes les télévisions connectées, loin de là même. Trois fabricants seulement sont listés pour l'instant : les TV Samsung SUHD et UHD avec Tizen, les LG OLED, SUHD et UHD avec WebOS et enfin les Sony Bravia UHD avec Android TV. Dans tous les cas, seuls les modèles 2016 et plus récents sont supportés. Un outil de vérification est disponible par ici.

Logitech annonce une disponibilité immédiate pour 69,99 dollars.

Copié dans le presse-papier !

Mozilla a lancé hier soir son premier navigateur pour les environnements de réalité virtuelle. Nommé Firefox Reality, il ambitionne de simplifier la navigation web pour les plateformes Oculus, Viveport et Daydream.

Ses bases technologiques sont celles de Firefox Quantum, et son interface se veut adaptée. On reste donc sur l’idée d’un navigateur, mais avec une interface particulière, à grands renforts de suggestions partout où c’est possible. La page d’accueil affiche par exemples les contenus adaptés populaires ou tendances.

Le projet avait été démarré en avril, avec l’idée de concevoir un navigateur réellement pensé à la réalité virtuelle, et non une simple adaptation. Par exemple, bien que l’on puisse écrire, Firefox Reality accepte les requêtes vocales.

Pour cette première version, il manque des fonctionnalités. Le navigateur ne supporte par exemple les vidéos à 360°, un peu dommage pour un produit orienté réalité virtuelle. On ne trouve pas non plus de marque-pages, là aussi une absence un peu ennuyeuse.

Mozilla promet toutefois que ces carences seront vite réparées, des mises à jour étant déjà prévues.

La récupération de Firefox Reality dépend bien sûr de la plateforme utilisée.

Copié dans le presse-papier !

Annoncé pour le 18 septembre à 55 dollars, cet APU d'entrée de gamme se montre chez quelques revendeurs depuis hier.

Pour rappel, il s'agit d'un modèle Raven Ridge gravé en 14 nm, mais avec seulement deux cœurs (quatre threads), une fréquence de 3,2 GHz (sans Turbo), 5 Mo de cache (dont 4 Mo de L3), trois unités graphiques et un TDP de 35 watts.

Chez nous, il s'affiche à 57 euros environ, mais est annoncé comme indisponible. Selon nos informations, il n'arrivera dans les stocks que dans le courant de la semaine prochaine dans le meilleur des cas. Patience, donc.

Il sera suivi de deux modèles devant être officialisés d'ici la fin de l'année : les 220GE et 240GE.