du 28 juin 2018
Date

Choisir une autre édition

« Nous sommes enfin arrivés à Ryugu » lâche l'agence spatiale japonaise sur Twitter. La sonde a décollé en décembre 2014 avec l'atterrisseur Mascot à son bord. Celui-ci est développé par l'agence spatiale allemande, en partenariat avec le CNES.

Après une première « photo » mi-juin, la sonde nous en propose cette fois-ci une autre de bien meilleure qualité, alors qu'elle se trouve à 280 millions de km de la Terre. L'astéroïde mesure environ 1 km de diamètre et il est désormais suivi de près (environ 20 km) par la sonde Hayabusa. Cette dernière devrait larguer l'atterrisseur Mascot en octobre de cette année et elle devrait ramener des échantillons sur Terre en 2020.

« Ryugu fait partie de la famille des astéroïdes de type C, carbonés et probablement hydratés. Il y a donc un intérêt pour comprendre l’origine du carbone et de l’eau sur Terre, mais aussi pour étudier la chimie du carbone lors de la formation de notre Système Solaire » explique Francis Rocard, responsable du programme d’exploration du système solaire au CNES.

Après 3 ans et demi de voyage, la sonde Hayabusa 2 est à 20 km de l'astéroïde Ryugu
chargement Chargement des commentaires...