du 17 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Applications tierces : Twitter rendra le rafraichissement en continu payant à la mi-août

Hier, nous discutions de la politique de Twitter avec des développeurs d'applications tierces, qui ont vu leur marge de manœuvre fondre au fil des années. Le réseau social vient de publier sa nouvelle API Activity Account, qui remplace celle qui fournit aujourd'hui aux applications tierces la mise à jour en continu des tweets.

Cette ancienne version disparaitra le 16 août, annonce Twitter, qui avait initialement prévu de couper le cordon le 19 juin. La mobilisation de plusieurs concepteurs d'applications tierces, via Apps of a Feather, aurait amené l'entreprise à repousser l'échéance.

Le principal changement est le passage d'un canal gratuit à un canal payant, pour un prix qui pourrait décourager les développeurs indépendants. Sans cette API, ils ne pourraient par exemple plus proposer de notifications push pour être averti en temps réel des tweets de @realDonaldTrump.

Comme le rapporte The Verge, ces notifications sont l'une des principales fonctions payantes de Twitterrific, l'un des plus anciens clients tiers sur iOS, qui demande 3 dollars pour y accéder.

Selon Craig Hockenberry, le créateur de Twitterrific, il en coûterait entre 10 et 15 dollars par utilisateur, par mois, pour maintenir les mises à jour en temps réel, pour une application comptant jusqu'à 250 utilisateurs. « Sur une plateforme où les gens rechignent à payer 99 centimes… » s'agace-t-il. Il devrait surtout négocier avec Twitter pour accéder à la nouvelle API, et il n'est pas garanti que la plateforme accepte.

Pour Luke Klinker (Talon pour Android), les conséquences seraient limitées pour les clients tiers, dont une toute petite part des utilisateurs exploiterait le rafraichissement automatique. Même s'il admet que la mise à jour manuelle paraît lente en comparaison, surtout lors d'événements sportifs. Selon Twitter, seul 1 % des applications actives chaque mois utiliseraient cette fonction.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Selon le Wall Street Journal, la SEC tenterait de savoir si Facebook a suffisamment prévenu ses investisseurs des collectes et traitements de données possiblement illégitimes par des tiers. La commission questionnerait le groupe sur le sujet.

Elle avait rejoint, ces dernières semaines, une enquête de la Commission fédérale du commerce (FTC), du FBI et du ministère de la Justice. Tous s'interrogent sur le scandale Cambridge Analytica, révélé en mars, et la fuite de données qui aurait touché 87 millions d'internautes en 2014.

La SEC compterait découvrir quelles informations Facebook détenait sur cette brèche, et si la société a analysé les risques de partages illicites d'informations personnelles. Elle chercherait également à déterminer si elle aurait dû prévenir ses actionnaires en 2015, quand elle a découvert pour la première fois l'affaire.

Copié dans le presse-papier !

Le 11 juin, la neutralité du Net a été retirée aux États-Unis. Cela après plus d'un an de campagne entre défenseurs des libertés numériques et fournisseurs de services d'un côté, et industrie télécom de l'autre, soutenue par l'administration Trump.

Dans ce cadre, l'autorité des télécoms (la FCC) acceptait les commentaires d'internautes. De nombreux messages émanaient de faux comptes, usurpant pour partie l'identité de vraies personnes. En mai 2017, le président de la FCC, Ajit Pai, reconnaissait l'existence de faux commentaires mais refusait de les supprimer, pour éviter de retirer d'éventuels messages légitimes.

Dans une lettre du 6 juillet, au sénateur démocrate Jeff Merkley, il promet la mise en place d'un CAPTCHA sur l'outil de commentaire, lors d'une future révision.

Il estime d'ailleurs que la plupart des faux messages étaient pro-neutralité (7,5 millions de messages identiques liés à 50 000 adresses, pour partie fausses). L'an dernier, une étude de l'industrie télécom estimait pourtant que 98,5 % des commentaires uniques soutenaient ce principe, plaçant les faux commentaires chez les « anti ».

Pai assure encore que ses décisions ne dépendent pas du soutien populaire pour chaque position. Outre-Atlantique, le retrait de la neutralité du Net est particulièrement impopulaire, Ajit Pai ayant été beaucoup moqué par des internautes pour son choix, dans la campagne pour défendre ce principe.

La FCC ne compte pas enquêter sur les faux commentaires liés à la neutralité, le sujet n'étant pas de son ressort.

Copié dans le presse-papier !

Vous pensiez l'outil complètement mis de côté ? Vous aviez tort. Cette nouvelle version, actuellement en test, lui ajoute quelques fonctionnalités.

C'est notamment le cas de la recherche/remplacement, qui garde en mémoire ses derniers paramètres, utilise le texte surligné pour son champ principal et propose un mode « wrap around » qui permet de prendre en compte l'ensemble du document.

Le zoom est également possible avec la molette ou la combinaison de la touche CTRL avec les touches + et -. Autre point intéressant : les numéros de ligne s'affichent désormais même lorsque le retour à la ligne est activé.

Microsoft précise que les performances ont été améliorées lors de l'ouverture de gros fichiers, CTRL + Retour permet d'effacer le mot précédent, la gestion du curseur a été peaufinée, ainsi que celle des lignes.

Mais cette mise à jour apporte également d'autres nouveautés à Windows 10. Ainsi, la lecture automatique peut être désactivée site par site dans Edge, dont la gestion des PDF a été améliorée.

L'accès à distance peut désormais se faire via la biométrie et Hello for Business et la connexion locale peut se faire via une interface web et des services compatibles. Un mode de connexion rapide est également mis en place pour les PC partagés entre différents comptes.

La liste complète des améliorations et correctifs est disponible par ici.

Copié dans le presse-papier !

Alors que le Conseil constitutionnel a censuré par deux fois par le délit de consultation de sites terroristes (imaginé sous Nicolas Sarkozy, avant d’être introduit durant le quinquennat de François Hollande), le député Éric Ciotti pense avoir trouvé la parade.

Dans le cadre de la réforme constitutionnelle, le parlementaire, accompagné d’une dizaine d’élus Les Républicains, a déposé un amendement afin que la Constitution confie au législateur le soin de préciser les contours de ce délit.

Copié dans le presse-papier !

Les pilotes Radeon Software Adrenalin Edition 18.7.1 viennent d'être publiés par la société. Ils n'apportent pas de fonctionnalité particulière, mais corrigent surtout quelques soucis dans différentes situations.

Des gains de performances de 20 à 30 % sont promis pour Earthfall dans différentes situations, alors que la dernière saison de Fortnite ne devrait plus être gâchée lorsque des étoiles seront visibles à l'écran.