du 23 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

C’est l’histoire d’une entreprise japonaise, emonster, qui a publié une application nommée « Animoji - Free Animated Texting » le 23 juillet 2014 sur l’App Store d’Apple. Elle permet d’insérer des emojis animés dans des messages texte.

La société dépose la marque Animoji la même année devant le bureau américain des brevets qui lui accorde les droits à compter de 2015. L’entreprise se fait approcher courant 2017 par d’autres entités aux noms fantasques, comme The Emoji Law Group LLC, qui lui proposent de racheter la marque, ce qu’elle refuse avant d’être menacée d’une procédure d’annulation.

Le 11 septembre dernier, veille de la présentation de l’iPhone X, c’est Apple qui lance cette procédure en s’appuyant sur un vice de forme au moment du dépôt, que le bureau américain des brevets corrige directement en expliquant qu’il s’agissait d’une erreur faite en toute bonne foi par le déposant initial.

Aujourd’hui, l’entreprise nipponne contre-attaque devant un tribunal américain et demande à ce qu’Apple ne puisse plus utiliser le terme Animoj. Elle réclame des dommages et intérêts, qui n’ont pas encore été chiffrés.

Apple poursuivi en justice pour l’utilisation de la marque Animoji
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

« N'achetez pas de PC connecté en 4G, la 5G arrive ». C'est en substance le message d'Intel qui annonce que le MWC de Barcelone sera pour lui l'occasion de faire des annonces concrètes (voir cette vidéo).

Dès modèles de portables 2-en-1 à base de processeurs Core de 8ème génération exploitant le modem XMM 8000 devraient être montrés sur place. L'idée est sans doute de faire de l'ombre à Qualcomm, dont les partenaires doivent toujours mettre en vente des machines Windows 10 ARM, à base de Snapdragon 835 et de 4G, au printemps.

Intel présentera également des solutions pour les opérateurs, Wi-Fi 802.11ax (voir notre dossier) et eSIM sur son stand. Des sujets dont nous aurons l'occasion de reparler dans les jours à venir.

Copié dans le presse-papier !

Lors d'une conférence, la plateforme a dévoilé hier sa feuille de route pour les 10 prochaines années et arriver à son objectif d'un milliard de clients annuels d'ici 2028. Cela passera par de nouveaux types de logements : maison de vacances, « Unique », B&B et Boutiques, en plus des habitations, chambres et lieux de vie partagés.

Deux nouveaux niveaux de qualité sont annoncés : Airbnb Plus et Beyond by Airbnb. Dans le premier cas, les logements sont « personnellement vérifiés pour la qualité et leur confort » et s'adressent donc à une clientèle exigeante. 2 000 maisons dans 13 villes sont annoncées pour le moment.

Beyond by Airbnb est un service issu du rachat de Luxury Retreats. Il sera lancé au printemps, se placera encore au-dessus de Airbnb Plus avec « des voyages conçus sur mesure » dans « les plus belles maisons du monde ».

Enfin, The Verge ajoute qu'Airbnb proposera au printemps une offre spéciale à ses « superhosts », les hôtes « qui font le maximum pour dépasser les attentes de chaque voyageur » selon la plateforme (les conditions d'accès à ce statut sont disponibles par ici). Il est question d'une réduction de 30 % sur les thermostats connectés Nest et les produits Nest Protect.

Copié dans le presse-papier !

Après Éric Bothorel, c’est au tour de Christine Hennion de demander des comptes au secrétaire d’État au Numérique sur la mise en œuvre de la loi Numérique de 2016.

Au travers d’une question écrite, l’élue LREM invite Mounir Mahjoubi à lui expliquer « les causes des retards et des difficultés d'application » du 1° de l’article L312-1-1 du Code des relations entre le public et l'administration, en vertu duquel tout document administratif (rapport, code source, statistiques...) communiqué par mail à un demandeur devrait dans le même temps être mis en ligne.

Une missive similaire a été lancée en direction du ministère de l’Intérieur (dont nous avons récemment contesté l’inertie sur ce dossier devant la justice administrative), afin que la Place Beauvau détaille « ce qui est mis en œuvre par le gouvernement pour que le public (particuliers, chercheurs, journalistes, parlementaires...) profite des documents administratifs transmis au fil de l'eau, mais à titre individuel, à l'ensemble des usagers ».

L’exécutif dispose théoriquement d’un délai de deux mois pour répondre aux questions écrites des députés.

Copié dans le presse-papier !

Le Palais Bourbon a lancé hier une plateforme qui permet de suivre l’avancement des différentes réformes décidées au fil des derniers mois par le Bureau et le président de l’Assemblée nationale, notamment en matière de transparence et de dématérialisation des amendements.

Y figurent les actions réalisées (à l’image du remplacement de l’indemnité de frais de mandat, la fameuse « IRFM »), celles en cours de mise en œuvre, de même que les propositions encore soumises à arbitrage.

Copié dans le presse-papier !

La semaine dernière, Samsung stoppait la mise à jour vers Android 8 des Galaxy S8(+) à cause d'un problème de stabilité. Elle est de retour, indiquent nos confrères de SamMobile.

Un patch est également disponible pour les clients disposant d'un Galaxy S8(+) déjà sous Oreo, et pèse 530 Mo environ.

Samsung se débarrasse donc de cette épineuse question sur son actuel smartphone haut de gamme, juste avant l'annonce des Galaxy S9 et S9+ ce dimanche.